mardi 17 mai 2011

L'aventure hôtelière de la Transat dans les années 1920


Au verso de ce magnifique menu de la Transat pour ses fleurons méditerranéens qu'étaient Ville d'Alger (1890-1921), Ville de Tunis (1884-1923) et Ville d'Oran (1880-1921), figurait une publicité pour les hôtels de la SVHNA (Société des grands hôtels nord-africains) de la Compagnie générale transatlantique.


Période de prospérité pour les compagnies de navigation, le début de l'entre-deux-guerres voit les classes aisées rescapées du conflit se jeter sur toutes les distractions possibles et les croisières les séduisent de plus en plus. Pour la Compagnie générale transatlantique, c'est une période faste, en grande partie grâce à son nouveau président John Del Piaz (1865-1928). Elle va voir le lancement du Paris en 1921 et d'Ile-de-France en 1927. Mais le nouveau venu n'est pas qu'un armateur de talent, il est aussi imaginatif et développe en précurseur une autre activité pour la Transat dans le domaine du tourisme en Afrique du Nord. Son nouveau concept de billet combiné incluant le train, l'hôtel et la voiture dans le passage sur ses bateaux est un succès. Peu à peu, il fait racheter des hôtels prestigieux pour y accueillir ses voyageurs ou en fait construire jusque dans les lieux les plus éloignés, aux confins du désert. «Les hôtels sont construits de toutes pièces sur place, toujours dans un style ne profanant jamais la poésie des lieux… alliant le décor au souci du confort le plus moderne, et cela dans les sites les plus enchanteurs» écrira plus tard Charles Offrey. L'engouement pour ces nouveaux voyages oblige à multiplier les itinéraires et à améliorer les hébergements. En 1925 est crée la Société des grands hôtels nord-africains (SVHNA) dont la CGT est le principal actionnaire. A son apogée, en 1928, à la mort du président, cette société possède 44 hôtels de standing qui offrent 1400 chambres et 293 voitures de location. John Del Piaz ne verra pas son œuvre se déliter dans les crises des années trente. Mais le concept lancé alors aura encore de beaux jours…