mercredi 18 mai 2011

Zubian ou un singulier exploit des chantiers britanniques en 1917


Destroyer Zulu, dont la partie avant constitua l'avant du Zubian


Destroyer Nubian dont l'arrière devint celui du Zubian


Destroyer Zubian en 1918

Je vais vous décrire une histoire pas banale.
Le Royaume Unis a fait construire entre 1907 et 1909 12 destroyers de 1000 tonnes environ connus sous le nom de classe Tribal; ils portaient des noms de "tribus"; ils étaient armés de 2 canons de 102mm et 2 tubes lance torpilles; et on comptait parmi eux le Tartar qui avec 37,4 nœuds aux essais fut le plus rapide navire de son temps.
Parmi ceux ci on trouvait également le Nubian, qui fut lancé en 1909 dans les chantiers Thornycroft; il filait 34,88 nœuds aux essais; durant la Première Guerre mondiale, il est gravement endommagé par une torpille lancée par un destroyer allemand le 27 octobre 1916 devant Folkestone; cette torpille lui détruisit toute la partie avant, il semblait donc irrémédiablement perdu.
Un autre destroyer de la classe Tribal; le Zulu lancé en 1909 dans les chantiers Hawthorn Leslie sauta sur une mine allemande, près de Douvres, le 8 novembre 1916, l'explosion détruisit toute la partie arrière, il fut péniblement remorqué jusqu'au port de Calais, il semblait lui aussi irrécupérable.

Que croyez vous qu'il advint de ces deux navires?

En 1917, la partie avant du Zulu et la partie arrière du Nubian furent remorquées au chantier naval de Chatham, puis soudées entre elles, bien qu'il exista un écart de 89 mm entre les largeurs des deux navires pour former un nouveau destroyer, qui fut baptisé, tout naturellement Zubian. Il avait approximativement les mêmes dimensions, la même vitesse et le même armement que les deux navires dont il était issu; les navires originels avaient quatre cheminées; la soudure se fit entre la 3e et la 4e cheminée; aussi le Zubian avait trois cheminées du Zulu et une du Nubian.
Le Zubian ainsi reconstitué repris du service en juin 1917; il coula le 4 février1918, le U-boot allemand UC50, eut l'occasion à trois reprises d’être distingué pour son action au cours de la guerre, il fut vendu à la démolition le 9 décembre 1919.
Alain