vendredi 13 mai 2011

Vapeur en Chine sur le fleuve Pei-Ho à la fin du 19e siècle




Vapeur en Chine sur le fleuve Pei-Ho à la fin du 19e siècle

Le Pei-Ho permet de rejoindre Tien-Tsin depuis la mer Jaune à partir de Taku. Tien-Tsin, avant-port de Pékin, au sud, est l'un des quatre grands ports de Chine. Il a été pendant près de quatre-vingts ans le siège de concessions internationales (France, Grande-Bretagne, Japon, Russie, Italie, Allemagne…) après avoir été déclaré Port ouvert aux activités commerciales en 1860.

"Fleuve tranquille du nord de la Chine pris par les glaces une bonne partie de l'hiver, le Pei-Ho longe la ligne de chemin de fer qui mène à Pékin et en assure son contrôle.Le fleuve Pei Ho (fleuve du Nord) prend son nom à hauteur de Tientsin, alors qu'à son embouchure il devient Pai Ho (fleuve blanc) et qu'à partir de sa jonction avec le canal impérial et jusqu'au golfe, il devient Hai Ho (fleuve maritime)."

La carte de ce jeu de l'oie, édité au temps de la guerre des Boxers, montre bien la situation du Pei-Ho et de Tientsin par rapport à Pékin.