jeudi 9 décembre 2010

La marine roumaine en 1940/1941

Suite à notre article sur les Bateaux roumains construits à Saint-Nazaire en 1906-1907 et en particulier sur Dacia qui servait encore dans la Seconde Guerre mondiale, notre ami Alain nous avait annoncé un article replaçant ce paquebot-cuirassé auxiliaire dans le cadre de la marine roumaine aux côté des forces de l'Axe, voilà ce texte…

Mouilleur de mines roumain Amiral Murgescu en 1941

Destroyer roumain Regina Maria en 1941

La marine roumaine en 1940-1941
La marine roumaine possédait quatre destroyers en 1940, deux de construction italienne de 1391 tonnes, le Marasesti, lancé en 1918, et le Marasti, lancé en 1919 aux chantiers Pattison à Naples et réquisitionnés par l'Italie pendant la Première Guerre et recédés à la Roumanie en 1920. Des machines de 45000cv leur donnait une vitesse de 34 nœuds, ils étaient armés de 5 canons de 120 mm, 2 x 76mm, 2 mitrailleuses et 4 tubes lance-torpilles de 450 mm.
Deux autres, plus récents, lancés en 1927 également chez Pattison à Naples mais sur plans Thornycroft, le Regele Ferdinand, entré en service en décembre 1928 et le Regina Maria, entré en service en mars 1929, d'un déplacement de 1800 tonnes, les machines de 44000cv leur donnait une vitesse de 35 nœuds. Ils étaient armés de 5 canons de 120 mm,1 x 76 mm, 2 x 40 mm, 6 tubes lance-torpilles de 533mm, et 40 mines.
La marine roumaine disposait aussi de trois torpilleurs provenant de la flotte autrichienne, lancée en 1913-1914, les Smeul ex-F83 autrichien; Naluca ex-F82 et Sborul ex-T81 de 260 tonnes, 5000cv et 24 nœuds, armés de 2 canons de 66 mm, 2 mitrailleuses et 2 tubes lance-torpilles de 450 mm.
Elle possédait aussi un sous-marin, le Delfinul, entré en service en 1936, construit chez Quarnaro à Fiume de 650 t en surface et 900 t en plongée et deux sous-marins en construction, Marsouinul et Requinul, lancés en 1941 au chantier de Galatz de 620 tonnes et 585 tonnes.
Les roumains disposaient aussi de sept monitors de rivières sur le Danube, quatre du type Lascar Catargiu, construits en 1907/1908 de 680 tonnes, armés de 3 canons de 120mm, 1 x 76mm, et deux mitrailleuses, et trois anciens monitors auto-hongrois: Ardeal ex Temes de 1904 , 440 tonnes , 2 canons de 120mm, 1 x 90 mm, 2 x 47 mm et 2 mitrailleuses; Basarabia et Bucovina de 1914 et 1915; 550 tonnes dont l'armement principal était de 2 canons de 120 mm; 3 mortiers de 120 mm, 2 x 47mm.
Le mouilleur de mines Amiral Murgescu, lancé en juin 1939, entré en service en 1941, de 825 tonnes, 76,92m sur 9,10 m,des diesels Krupp de 2100cv lui donnait une vitesse de 16 nœuds, armé de 2 canons de 102 mm, 2 x 37mm, 2 mortiers et 135 mines, rendu par la marine soviétique en 1953, il disparaît des listes navales vers 1968.
Quatre canonnières ex type Friponne française de 1916/1917, achetées en France en 1920.
Une douzaine de vedettes lance-torpilles du type Vosper britannique, commandées en 1940.
24 vedettes de patrouilles.
Le ravitailleur Constanta, navire atelier en service en 1931, utilisé comme navire-école.
Le voilier école Mircéa et le yacht royal Luceafarul.
La plupart de ces navires ont été incorporés dans la flotte soviétique en 1947, et rendus à la Roumanie en 1953. Le Regina Maria est devenu le Likhoi soviétique, renommé D22 en 1953 puis D10, disparait des listes navales comme la plupart des unités anciennes vers 1968.
Alain