mercredi 15 juillet 2009

Quais de tous les départs

Dans ma bibliothèque, j'ai retrouvé ce recueil de textes de Pierre Mac Orlan datant de 1999 (toujours disponible chez Phébus). Ce sont des chroniques recueillies par Francis Lacassin qui eut la chance de fréquenter en ses dernières années l'homme au béret écossais. Il a réuni dans cet ouvrage les chroniques que Mac Orlan consacrées à ce qui était pour lui le thème d'entre les thèmes : les villes du vieux monde. Lesquelles se trouvent être presque toutes des ports. Partir ? Rester ? Autre dilemme que Mac Orlan résout à sa façon : en arpentant interminablement le quai des brumes. Les chroniques ici mises en bouquet font la part belle aux destinations brouillardeuses, ou à tout le moins crachineuses : Hambourg, Berlin et Londres, Dunkerque, Rouen et Brest. Ce qui n'empêche pas de pousser le cas échéant un peu plus au sud, et même beaucoup plus, vers Barcelone et Carthage, et jusqu'à Foum-Tataouïne s'il le faut.
L'éditeur a illustré ce livre d'un détail d'affiche attribuée à Sandy Cook ! Cherchez l'erreur, ou reportez-vous au livre de Daniel Hillion: Sandy-Hook, le plus mystérieux des peintres de la marine.