vendredi 2 mai 2014

2 mai 1982 Le torpillage du croiseur argentin General Belgrano

Le General Belgrano était l'ex-croiseur léger américain CL46 Phoenix de la classe Brooklyn de 10000t, armé de 15 canons de 152 mm, lancé le 12 mars 1938, par l'arsenal de New York. Entré en service en octobre 1938, il a été acquis par l'Argentine en avril 1951 en même temps que le Boise de la même classe devenu le Nueve de Julio. Le Nueve de Julio sera démoli en 1978, alors que le General Belgrano est modernisé.

                                                       Le croiseur argentin General Belgrano.

Fin avril 1982, une force opérationnelle de la Royal Navy se dirige vers les îles Malouines pour soutenir le débarquement britannique. Trois groupes opérationnels argentins se rapprochent pour contrer l'escadre britannique. Le 30 avril, le croiseur General Belgrano est détecté au sud des Malouines par le sous-marin nucléaire britannique Conqueror celui-ci le suit discrètement. Le 1er mai, l'amiral argentin Juan Lombardo ordonne aux forces navales argentines de rechercher et d'attaquer les forces britanniques, son message est intercepté par les services de renseignements britanniques.

Bien que situé en dehors de la zone d'exclusion de 200 miles autour des îles Malouines décrétée par les britanniques, le General Belgrano constitue une menace pour les forces britanniques, aussi Madame Thatcher Premier Ministre autorise l'attaque du croiseur; à 15h 57 le sous marin Conqueror lance trois torpilles sur le navire argentin; deux de ces torpilles atteignent le General Belgrano; l'une près de la proue; l'autre au niveau de la salle des machines; la production d'électricité du croiseur s’arrête, et avec elle les pompes, les portes étanches étant restées ouvertes, le navire se rempli rapidement, vingt minutes après l'attaque, l'ordre d'abandonner le croiseur est donné.Les destroyers d'escorte ne se rendent pas compte tout de suite, la nuit venue, de la situation, ils ont néanmoins détectés le sous-marin et lancent des grenades sous marines, l'état de la mer empire dispersant les canots et radeaux de survie; les navires argentins réalisant enfin le naufrage, ainsi que des chiliens se portent au secours des naufragés et sauvent 772 hommes de l'équipage; il y aura néanmoins 323 victimes la plupart par suite de l'explosion des torpilles.

                                                            Le Général Belgrano coule. 

La flotte argentine retourne dans ses bases et ne jouera pas un rôle majeur jusqu'à la fin du conflit.
Le fait que le General Belgrano ait été coulé sans sommation, en dehors de la zone d'exclusion britannique a créé un différent supplémentaire entre les deux États portant sur la légalité de cette attaque, d'autant que les Argentins affirmeront que le General Belgrano a été attaqué alors qu'il se dirigeait vers sa base, ce que contesteront les Britanniques, pour qui l'attaque est un acte de guerre légitime.
Pour plus d'articles sur la Guerre des Malouines (Falkland, Malvinas), cliquez ici.

Alain