mercredi 19 février 2014

Vue de la rade de Bordeaux au début du XXe siècle


Avant que ne s'estompe à jamais de la mémoire la vision de l'intense activité maritime qui anima durant des siècles les bords de la Garonne dans le centre urbain de la capitale d'Aquitaine, il apparaît indispensable de conserver par l'image et le texte le souvenir de toutes ces activités maritimes qui ont fait de Bordeaux l’un des grands ports d’Europe, l'une des plus prestigieuses escales maritimes de la planète, mais aussi un grand centre de construction navale.
De nos jours, la rade de Bordeaux demeure le plus souvent désespérément vide, les activités résiduelles du port autonome se sont réparties sur six terminaux spécialisés disposés tout au long de l'estuaire de la Gironde conservant malgré tout au site une animation maritime non négligeable (Bordeaux, Bassens, Bec d'Ambès, Blaye, Pauillac et Le Verdon).   
Hervé Guichoux
Retrouvez la mémoire maritime bordelaise
dans le musée virtuel de Hervé Guichoux… Cliquez ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire