samedi 22 février 2014

La démolition du croiseur russe Murmansk de la classe Sverdlov


                                           Le croiseur Murmansk en cours de démolition
                           
Je vous ai parlé il y a quelque temps déjà des croiseurs soviétiques de la classe Sverdlov et parmi eux du croiseur Murmansk qui s'était échoué en 1994 sur les cotes norvégiennes alors qu'il allait vers un chantier de démolition indien.
Voici la suite de cette histoire qui se déroule actuellement.
Le Murmansk restera de longues années échoué, bouffé par le sel et malmené par les vagues. Une épave; oui, mais pas n’importe laquelle. Dans les années 2000, le journal norvégien Afptenposten révèle qu’elle contient des substances radioactives fort dangereuses pour l’environnement ; les esprits s’échauffent et les associations écolos donnent de la voix.  Pour calmer le jeu, les autorités norvégiennes décident de démolir le Murmansk sur place, en prenant d’infinies précautions, disent-elles.
Comme l'épave est difficile d’accès, la société AF Decom, responsable du chantier, entreprend en 2009 un travail préparatoire gigantesque ; il consiste à créer une double enceinte: un brise-lames et une digue;  autour de l’épave, pour la désenvaser, l’assécher (autant que possible) et l’éliminer morceau par morceau. Le croiseur ayant un tirant d’eau de 8,50 m, ce n’est pas une mince affaire; c’est ce qu’on voit sur la photo, en se rappelant que le bâtiment mesure 210 m de long…
Le chantier (préparatoire) aura duré plus de trois ans, ce n’est que durant l’été 2012 que le vrai travail de démolition a commencé.
A ce jour (février 2014) la démolition du Murmansk est terminée.
Alain