lundi 30 septembre 2013

C'est inuit ! Neas, une compagnie pour le Grand Nord canadien


Sur le groupe Marine Marchande, je suis tombé sur un échange entre Langis Lizotte, capitaine du MV Avataq de la compagnie inuit NEAS, et Françoise Massard (cargos-paquebots.net). Ce qui m'a mené sur le site de cette compagnie (Neas). 

En rouge, tous les ports du Grand Nord desservis par NEAS.
«NEAS ouvre la voie de l'avenir du transport maritime à travers l'Arctique de l'Est et de l'Ouest canadien grâce à des navires modernes, des services de manutention améliorés, des horaires flexibles, une meilleure planification de projets et des employés professionnels hautement qualifiés.
En tant que chef de file dans l'Arctique, NEAS participe activement au développement du transport maritime de propriété Inuit.»  
J'y ai découvert un monde. Certes, je connaissais un peu le Nord canadien après une tentative de travail à la baie James dans les années 1970, je n'ignorais rien de l'autonomie nouvelle des Inuits et des espoirs que portait le développement du passage du Nord-est… mais je ne m'attendais pas à trouver une telle organisation dans le Nunavut/Nunavik. Je vous fais partager mon étonnement mais peut-être connaissiez-vous déjà tout cela !


Voici les quatre porte-conteneurs à coques renforcées de NEAS tels que présenté sur le site que je vous invite à visiter (Neas)





dimanche 29 septembre 2013

28 septembre 1943 : la Marine marchande félicitée

28 septembre 1943 : la Marine marchande félicitée 

Depuis Alger le 28 septembre 1943, le général de Gaulle adresse au personnel de la Marine marchande de la France combattante un message d'encouragements et de félicitations: " Officiers, sous-officiers et marins de la Marine marchande, vous avez, depuis le premier jour, sauvé l'honneur du pavillon en continuant la guerre sur tous les océans du monde. Vous avez navigué en bravant tous les périls. Vous avez été durement éprouvés sans jamais succomber à aucune défaillance sous le feu de l'ennemi. Au moment où l'ensemble de la Marine marchande française libèrée vient vous rejoindre dans votre action, je tiens à vous adresser, avec mes voeux affectueux, le Salut de la France reconnaissante".
Ce message est important et confirme que le Général ne néglige personne parmi celles et ceux qui sont impliqués dans la Guerre et oeuvrent pour la Libération de la France et la fin du nazisme en Europe.
JPF G.
__._,_.___

mercredi 25 septembre 2013

25 septembre 1911, le cuirassé Liberté explosait en rade de Toulon

Le 25 septembre, il y aura 102 ans, survenait une des plus grandes catastrophe de notre Marine nationale en temps de paix, l'explosion en rade de Toulon du cuirassé Liberté par suite de l'incendie de ses soutes à munitions. Il en a été question sur ce blog à plusieurs reprises (cliquez ici), aussi je n'y reviendrais que pour vous montrer quelques documents sur cette tragédie.
Voici une photo du cuirassé Liberté avant la catastrophe.


L'épave du cuirassé Liberté après l'explosion, en arrière-plan, on distingue le cuirassé Justice du même type que la Liberté, participant à la recherche et au sauvetage des survivants. 



                 L' état de l'épave de Liberté est tel que ce schéma n'est pas inutile pour comprendre ce qui s'est passé. On voit que toute la partie avant à disparue, et que la partie centrale arrachée s'est retournée sur l'arrière du navire.   

Alain

mardi 24 septembre 2013

Le train-train du port de Cherbourg après le débarquement de 1944

Port de Cherbourg après le débarquement de 1944 
(source Bibliothèque municipale d'Octeville-Cherbourg)
Les besoins logistiques de l'armée américaine étaient énormes, aussi des trains avaient-ils été prévus par l'USAT (United States Army Transport). C'est ainsi que wagons et locomotives ont été débarqués à Cherbourg dès juillet 1944.

Les wagons avaient été embarqués à Southampton sur des LST transformés en véritables ferries. Ici le LST 21. Remarquez l'installation qui permettait aux wagons d'être chargés et déchargés quel que soit l'endroit avec un minimum d'adaptation. 



Cette barge avec deux voies ferrées parallèles remplies de wagons est le premier déchargement de l'USAT Lakehurst à Cherbourg à partir du 26 juillet. Les quais étant inaccessibles, elle a été aménagée avec des rails soudés. Les wagons ont été sortis grâce au mât de charge du navire pour être déposés sur les rails de la barge amarrée à son flanc dans la grande rade. Tout le matériel sera ensuite confié au 728th Railway Operating Bataillon dont les hommes ont aussi voyagé sur le Lakehurst.


Texas eut son mat de charge brisé lors d'une première tentative de déchargement au Homet ! Résultat, en plus du mat brisé, hélice de secours abîmée et une locomotive à la mer. Une semaine plus tard, l'arrivée du Lapland permettra de continuer le déchargement des locomotives.
SS Seatrain Texas, 141 m de long, 19 m de large, 8 000 CV, filant 16 nœuds, appartenait à la compagnie de navigation américaine Sea Train Line Company. Il pouvait transporter 38 ensembles composés de 141 R (locomotive) + 30 R (tender). 


La puissance du mât de charge du Texas n'excédant pas 80 t, l'obligea à recourir à des grues portuaires ou à des pontons-grues flottants, voire des bateaux auxiliaires comme ici avec le Lapland, capables de lever une masse de 108 t (105 pour la locomotive + 3 t pour la poutre spéciale de levage).
Dans tous les cas, les locomotives ont été soulevées d'une seule pièce (La chaudière étant solidaire du châssis) à l'aide d'une poutre spéciale d'équilibrage (visible sur la photo), dont une extrémité était boulonnée sur le dôme de prise de vapeur correspondant au centre de gravité, et l'autre, fixée par quelques boulons sur une ferrure disposée sur la plaque avant de la porte de boîte à fumée. 


lundi 23 septembre 2013

La Calypso se meurt à Concarneau

Bruno Bombled a commenté votre article de blog.
La Calypso se meurt à Concarneau, aussi je vous propose de "liker" ma page Facebook afin de montrer, massivement, que personne ne l'a pas oublié et que l'on souhaite la voir restaurée : https://www.facebook.com/sauvezcalypso

Signez également l'appel au gouvernement pour la voir classée Patrimoine National afin de définitivement la sauvegarder pour les générations futures, la science et la paix : http://www.change.org/fr/pétitions/mme-aurélie-filippetti-au-ministère-de-la-culture-et-de-la-communication-sauvez-la-calypso#news

Merci et amitiés.

Bruno BOMBLED
La Calypso et l'Espadon à quai à Marseille

mardi 17 septembre 2013

Le service des grands bateaux du lac du Bourget

Vision bucolique du lac du Bourget dans les années 1950. (coll agence-adhémar)
Le lac du Bourget (parfois appelé localement lac d'Aix et plus rarement lac Gris) est un lac post-glaciaire du massif du Jura situé à l'ouest du département de la Savoie dans la région Rhône-Alpes. Il a été formé après la dernière Glaciation de Würm, il y a environ 19 000 ans, par le retrait du grand glacier alpin du quaternaire. C'est le plus grand lac naturel d'origine glaciaire de France (à l'exception du lac Léman, situé en partie en Suisse). D’une superficie de 44,5 km2 (4 450 hectares), le lac s’étire tout en longueur dans un axe nord-sud sur 18 kilomètres, et avec une largeur comprise entre 1,6 et 3,5 kilomètres. Sa profondeur moyenne est de 85 mètres, et sa profondeur maximale de 145 mètres.
A la fin des années 1950, le lac du Bourget était un rendez-vous des amateurs de sports nautiques.
Des croisières au départ du Bourget-du-Lac ou d'Aix-les-Bains sont organisées pendant la période estivale par des compagnies privées de navigation. La navigation de plaisance ou sportive est également fort prisée, à partir des nombreux ports implantés le long du lac. Ainsi à Aix-les-Bains le « Petit port » et le « Grand port » constituent le port aixois qui est le plus vaste port d’eau douce de France avec mille cinq cent anneaux. 


La compagnie des bateaux du lac du Bourget et du Haut-Rhône (cliquer ici) dispose d'une flotte de sept bateaux promenades dont la capacité d'accueil varie entre 75 et 200 places. Certains font également restaurant. Un large choix de croisières sur le lac du Bourget et le canal de Savières est proposé. Des départs sont organisés depuis Aix-les-Bains, le Bourget-du-Lac, Chanaz ou encore Lavours pour le tour du lac, la navigation sur le Canal de Savières, l'Abbaye de Hautecombe ou de simples traversées.

lundi 16 septembre 2013

Bien Hoa, navire-hôpital, à l'entrée de la rade de Toulon pendant la Première Guerre mondiale


Bien Hoa 5445t, 105 x 15 x 6,7 m, 2600cv, 13 nœuds, coque en fer
Bien Hoa, navire-hôpital pendant la Première Guerre mondiale, construit aux forges et chantiers de la Méditerranée à Graville, près du Havre (Seine-inférieure) en 1878. Mis à flot le 6 octobre 1880. Inscrit le 14 juin 1915 sur la liste des navires-hôpitaux après transformation. Il pouvait transporter 470 malades ou blessés répartis en deux batteries bien séparées en fonction des pathologies. Il possédait des installations de radiologie. Il était armé de deux canons.  

Bien Hoa a déjà été vu sur ce blog (cliquez ici).

On peut regrouper les Shamrock, Tonquin, Bien-Hoa et Vinh-Long comme étant quasi identiques, bien que Tonquin et Shamrock soient définis par la marine comme des « Mytho modifiés » et Bien-Hoa et Vinh-Long comme des « Shamrock modifiés ». Les qualités nautiques et sanitaires de ces deux derniers sont généralement considérées comme supérieures. (Olivier Robert L’épopée des transports type Annamite Marines éd.)

1882 affecté aux rotations Toulon - Extrême Orient. 
20 février 1884 au 31 mars 1884 transporte de Toulon en baie d'Along les canonnières Mitrailleuse et Révolver.
09 avril 1884 débarque le Révolver par les bigues du Bayard
19 avril 1884 repart de la baie d'Along vers Toulon. 
1895 campagne de Madagascar 
1898 campagne de Chine 
Septembre 1898: refonte à Marseille 
1899 mouillé entre Toulon et La Seyne, sert de dépôt d'explosifs. 
1914 ravitailleur de l'Armée navale 
14 juin 1915 inscrit sur la liste des navires-hôpitaux après transformations.
22 juillet 1915 quitte Toulon.
Mars 1916 a effectué sept voyages sanitaires entre la Méditerranée orientale et Toulon. S'implique alors dans les transports des réfugiés serbes.
11 mars 1916 - 08 avril 1916 trois rotations sanitaires pour évacuer de Corfou les soldats serbes vers l'hôpital Sidi Abdallah de Bizerte. 
Avril 1916 période d'inactivité à Salonique. 
Juillet 1916 reprise d'activité due au nombreux cas de paludisme observés. 
10 octobre 1916 recueille 16 naufragés du vapeur anglais Cross HW qui vient d'être torpillé. 
05 décembre 1916 recueille 207 naufragés du vapeur anglais Caledonia torpillé 
05 décembre 1916 quelques heures après, recueille 73 personnes du vapeur Algérie III
01 janvier 1917 aura rapatrié 9558 blessés du front oriental, reste à Toulon pour réparations. 
Mars 1917 - mai 1917 rotations au départ de Salonique vers Bizerte pour les Serbes, et vers Toulon pour les Français. 
16 novembre 1918 - 03 avril 1919 Toulon. 
Avril 1919 - début 1920 diverses rotations de rapatriement en Méditerranée (Cdt Trubert). 
1923 condamné, réutilisé comme ponton pour sous-marins. 
1936 vendu pour démolition à Toulon.
(Source : Les navires-hôpitaux français au XXe siècle du docteur Gilles Barnichon)



Nous recevons en janvier 2014 le mail suivant qui précise certains points de l'histoire de ce bâtiment et dont nous remercions l'auteur :

Bonsoir,
je me permet de vous contacter concernant la page consacrée au Bien Hoa sur le blog MDV
J'ai noté quelques imprécisions, en particulier dans le fait que ce navire n'a jamais participé à la Campagne de Madagascar en 1895. (Est-ce pour cela que certaines dates sont en rouge ?)
Mes informations proviennent en grande partie des sources suivantes :

Dossier du bâtiment désarmé (Vincennes cote 7DD1-1182 a, b et c).
Rôles d’équipage 1882-1922 (Toulon, cote TO-2E6-4820 à TO-2E7-2074).
Je suis à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et vous souhaites à vous et toute votre équipe une très bonne année 2012
Olivier ROBERT

L'épopée des transports type Annamite

vendredi 13 septembre 2013

13 septembre 1944, l'escadre française est de retour à Toulon après cinq ans de guerre

Le 13 septembre 1944, le croiseur Emile-Bertin portant la marque de l'amiral Auboyneau en rade de Toulon pour la première fois depuis 5 ans.

Au premier plan l'Emile Bertin, devant lui le croiseur Georges Leygues portant la marque 
de l'amiral Lemonnier, au fond le Catoctin portant la marque de l'amiral américain Davidson, commandant la TF86.

Le cuirassé La Lorraine qui vient de mettre à mal la batterie du Cap Cepet défendant l'entrée de la rade de Toulon encore aux mains des Allemands.

Le croiseur britannique Sirius portant la marque de l'amiral Cunningham de la Royal Navy.
Ayant trouvé quelques photos de l'entrée en rade de Toulon le 13 septembre 1944 de l'escadre française de retour après cinq ans de guerre, c'est l'occasion de vous rappeler ce jour mémorable.
Toulon a été libéré le 23 août 1944.
    
La Task Force 86 placée sous les ordres de l'amiral américain Davidson est chargée de soutenir les troupes au contact des allemands et de bloquer les navires ennemis dans les ports du golfe de Gênes, outre le croiseur américain Philadelphia et quelques destroyers elle est formée principalement des unités françaises.
    
Les bâtiments français sont regroupés le 12 septembre en baie de Saint Tropez.
Le 13 septembre 1944, après cinq années de guerre, l'escadre française sous le commandement de l'Amiral Auboyneau dont la marque est portée par le croiseur Emile Bertin entre enfin en rade de Toulon.

L'escadre française est alors constituée du cuirassé Lorraine; des croiseurs Georges Leygues; Montcalm; Gloire; Emile Bertin; Duguay-Trouin; du croiseur léger ex contre-torpilleur Le Malin et des torpilleurs Le Fortuné et Forbin.
Le Georges Leygues porte la marque de l'Amiral Lemonnier et l' Emile Bertin, arrivés en premiers,  mouillent en rade de Toulon; les autres navires français mouillent en rade des Vignettes; la rade de Toulon étant encombrée d'épaves ; d'obstructions et de mines et les quais sont totalement détruits.
Les Alliés sont également présents avec :
Le croiseur britannique Sirius porte la marque de l'Amiral Cunningham.                
Le bâtiment de commandement américain Catoctin porte la marque de l'Amiral Davidson commandant la Task Force 86, et le croiseur Philadelphia.
                
Le 16 septembre 1944 l'amiral français Auboyneau remplace l'amiral Davidson à la tête de de la TF86.

Alain

mercredi 11 septembre 2013

Un aller-retour à Brest de chasseurs de mines CMT

Nous devons à notre ami Daniel, animateur du site La-Marine-Marchande (cliquez ici); ces intéressantes photos de l'aller-retour à Brest de deux chasseurs de mines.


Jumbo Jubilee (IMO 9371581) Heavy load carrier construit en 2009. Pavillon des Pays-bas. 145 m X 26 m - Jauge brute: 15012, Port en lourd: 13017 t  Vitesse enregistrée (Max / moyenne): 16,8 / 16,4 nœuds.
Bonsoir, deux autres photographies de Brest.
Le Jumbo Jubilee au départ de Brest avec ses deux chasseurs de mines en pontée
et les mêmes chasseurs de mines de retour avec le Palembang en déchargement à la base navale. Les deux, sont des navires de charges lourdes.
Amicalement 
Daniel
Les bateaux transportés sont des chasseurs de mines du type "tripartite" (dénommés pour cette raison CMT, dits aussi de type Eridan), construits en coopération entre la France, la Belgique et les Pays-Bas pour les besoins de ces trois pays. Ce type de bâtiment a été adopté également par l'Indonésie et le Pakistan. La valeur opérationnelle de ces bâtiments a été illustrée lors des opérations de déminage du golfe Arabo-persique en 1991. Caractéristiques, cliquez ici.
Le 28 août 2013, le navire affrété Palembang a accosté dans la base navale de Brest. Les deux CMT à son bord revenaient à leur base après cinq mois de déploiement en océan Indien. Les CMT Sagittaire et Pégase avaient quitté Brest le 19 mars dernier à bord du navire affrété Jumbo Jubilee (cliquez ici). Cette projection stratégique constituait une première pour la Marine nationale tant au niveau technique qu’opérationnel.



Pégase (M644) a été construit par la Direction des constructions navales (DCN) à Lorient. Mis sur cale le 22 octobre 1980, lancé le 23 avril 1983, entré en service le 30 mai 1985. Pégase est basé à Brest. 
Le premier CMT Sagittaire, construit par la Direction des constructions navales (DCN) à Lorient et mis en service le 27 juillet 1989, a été transféré à la Marine pakistanaise le 24 septembre 1992
L'actuel Sagittaire (M650) a également été construit par DCN à Lorient. Mis sur cale le 1er février 1993, lancé le 14 janvier 1995, entré en service le 2 avril 1996. Le Sagittaire est basé à Brest.
Palembang (IMO 9501887)  Heavy load carrier construit en 2010 en Chine (Kouan Shipbuilding Taizhou Jiangsu). Pavillon Antigua et Barbuda. Propriétaire: Harren Partner Shipmanagement de Brême. 133 m x 23 m x 6,8 m - Jauge brute: 10041, Port en lourd: 11473t  

lundi 9 septembre 2013

Transfert de blessés sur le navire-hôpital HMS Llandovery Castle 2 à Cherbourg en 1944


En 1944, un LCT chargé de blessés s'approche d'un navire-hôpital codé 39, le HMS Llandovery Castle 2, qui faisait la navette entre Cherbourg et l'Angleterre.



Un LCT (Mark 6) avec des blessés en cours de transfert à bord par une nacelle, à couple avec le paquebot HMS Llandovery Castle 2Sur le LCT, deux femmes de l'ARC (American Red Cross). Les civières sont disposées entre le poste de tir du 20mm et le poste de pilotage du LCT. Au fond à droite prés de l'écoutille, est assis un GI de la 2nd US ID, un GI prenant une photo et, au fond, un GI avec une coupe Mohawk (sous réserve un para de la demolition Platoon - HQ/506th PIR, 101st US AB)


Transbordement de blessés vers un navire de grande taille à l'aide d'un tapis incliné.

Dans un LCT (Mark 6), un nombre important des premiers blessés de l'engagement en Normandie, la cale est remplie de civières.
Dès que les LCT ont débarqué chars et véhicules, leur cale est aussitôt remplie de blessés à ramener aux Hospital Carriers, LST ou hospital ships.

Aucun personnel médical est visible, au centre de la photo quatre marins de l'US Navy se penchent sur des blessés. La photo est prise du navire, au premier plan le filet pour descendre dans les LCVP.
On peut citer comme navires-hôpitaux de l'Operation Neptune-Overlord, les SS Dinard, Naushon, Lady Connaught et Prague ainsi que les HMHS Amsterdam et Llandovery Castle (voir ci-dessus)
Les dépôts médicaux sont basés à Southampton, Portland-Weymouth et Brixham.
Photo parue dans Youngstown Vindicator, le 2 juillet 1944.
Source PhotosNormandie.

dimanche 8 septembre 2013

Journées du patrimoine… visitez nos navires de guerre

                                         L'escorteur d'escadre Maillé Brézé à Nantes

Pour les journées du Patrimoine; je rappelle le nom des navires de guerre français conservés et pouvant en principe être visités; allez y, ne serais ce que pour encourager ceux qui œuvrent pour entretenir et pérenniser notre patrimoine maritime.

L'escorteur d'escadre Maillé Brézé du type Surcouf (T47) lancé en 1954 à Lorient refondu AS M en 1968 qui se trouve à Nantes depuis l'été 1988

Le sous marin Le Redoutable 1er sous marin nucléaire français lancé en 1967 à Cherbourg qui se trouve à Cherbourg à la Cié de la Mer depuis 2002

Le sous marin Alose du type Naiades de 1904 renfloué classé monument historique qui se trouve à Marseille au siège de la Comex

Le sous marin Espadon du type Narval lancé en 1958 au Havre qui se trouve à Saint Nazaire depuis 1986
Le sous marin Argonaute du type Arethuse lancé en 1957 à Cherbourg qui se trouve à la Villette à Paris à la Cité des Sciences et de l'Industrie depuis 1991

Le sous marin Flore du type Daphné lancé en 1960 à Cherbourg qui se trouve à Lorient à l'ancienne base de Kéroman ouvert au public depuis mai 2010


Alain

vendredi 6 septembre 2013

Escales à Pitcairn en 2013, dans l'île la plus isolée du monde (deuxième partie et fin)

Suite de l'article du 5 septembre 2013
Pitcairn est probablement l'île au monde la plus éloignée de toute terre habitée. Sa très petite population (50 descendants des mutinés du Bounty) n'arrange pas son isolement. Pas de port digne de ce nom, pas d'aéroport, pas de liaison régulière si ce n'est une navette quatre fois par an qui vient de Mangareva (îles Gambier) et de temps à autre un cargo. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que les habitants se passionnent pour les escales des rares navires de passage qui ont, par ailleurs, remis à l'honneur le droit de pacotille*, depuis longtemps oublié, pour leur plus grand bonheur.
*Pacotille (Histoire) (Marine) Les marchandises, qu’il était permis à ceux qui s’embarquaient sur un vaisseau, officiers, équipage ou passagers, d’emporter avec eux, afin d’en faire commerce pour leur propre compte.
Voici la suite des bateaux, à l'exception d'une vingtaine de voiliers, qui ont fait escale à Pitcairn en 2013.

15 février 2013 / February 15, 2013
Le paquebot Pacific Princess de la compagnie Princess Cruises a été construit en France, aux chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire 
(cliquez ici). Ce petit paquebot (aux normes de la compagnie) de 592 pieds (180,43m), 30277 tonnes et 10 ponts peut emmener ses 680 passagers, servis par les 373 personnes de son équipage, à la vitesse de 20 nœuds.
Princess Cruises'30,277-ton cruise ship Pacific Princess called at Pitcairn Island on February 15, 2013,  Built in France, the Bermuda-registered Princess cruises at 20 knots, measures 592 feet in length and has a crew of 373 to serve her hundreds of passengers who enjoy the many pleasures found on her 10 decks. (click here)
25 février 2013 / February 25, 2013
Sur sa route de Panama à Auckland, le cargo de 17967 tonnes MV Dynamogracht 
(IMO 9420849) de la compagnie hollandaise Spliethoff d'Amsterdam fit escale brièvement à Pitcairn. Construit en 2010, il fait 157m par 23m. Il se caractérise par ses trois forts mâts de charge qui facilite des manœuvres rapides. (cliquez ici)
The 17,967-ton general cargo ship Dynamogracht called briefly at Pitcairn Island on February 25, 2013. The Netherlands-registered ship last port of call before arriving at Pitcairn was Panama, and after leaving Pitcairn she was bound for Auckland, New Zealand. The Dynamogracht was built in 2010, and has a length of 157 meters and a beam of 23 meters. The ship is distinguished by her three large booms that speed the on and off-loading of cargo (click here).
24 avril 2013 / April 24, 2013
Le cargo MV Dijksgracht 
(IMO 9420772) de la compagnie Spliethoff d'Amsterdam, fit escale à Bounty Bay sur sa route vers Auckland. Ce navire néerlandais de 17381 tonnes a été construit en 2008. Il fait 157m par 22m. Sur le pont, on note la présence de yachts. (cliquez ici).
General cargo ship Dijksgracht hove to off Bounty Bay at Pitcairn Island, After having transited the Panama Canal, the 17,381-ton ship was bound for Auckland, New Zealand. Flying the flag of The Netherlands, Dijksgracth was built in 2008, has a length of 157 meters and a beam of 22 meters. (click here)
27 avril 2013 / April 27, 2013
En provenance de l'île de Pâques, la frégate Prairial (F731) de la Royale et ses 96 membres d'équipage, pour se mettre à l'abri d'une tempête, ont fait escale à Pitcairn où un échange de réceptions a réveillé l'île pour un moment. Lancée le 16 mars 1991 aux chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire, la frégate, classe Floréal, de 2590 tonnes, 93,5m x 14m x 4,4m, est propulsée par quatre moteurs diésels Pielstick 6 PA 6 L 280 qui lui donnent une vitesse de 20 nœuds. Son port d'attache est Papeete (Tahiti). (cliquez ici)
April 27, 2013, 96 crew members on board, the French naval frigate Prairial called at Pitcairn Island from Easter Island. The 2,590-ton Prairial is powered by four diesel engines that can speed her through the seas at 20 knots. Her length is 307 feet, with a beam of 14 feet. She was launched on March 16, 1991. Prairial's home port is Tahiti. (click here)
Fin de l'article…

jeudi 5 septembre 2013

Escales à Pitcairn en 2013, dans l'île la plus isolée du monde (Première partie)

Les îles Pitcairn, seul territoire britannique dans l'océan Pacifique, est un ensemble de quatre îles d'une superficie totale de 47 km². Son nom officiel réunit leurs noms, Pitcairn, Henderson, Ducie and Oeno Islands mais seule Pitcairn est habitée par neuf familles. La grande majorité des habitants descend des mutins du HMS Bounty et de leurs femmes tahitiennes. Pitcairn a une superficie de 5 km² et est seulement accessible en bateau par Bounty Bay, où l'on trouve les ruines du HMS Bounty. L'île est située à 2 200 kilomètres à l'est de Tahiti, sa zone économique exclusive s'étend sur près de 560 000 km². 


Pitcairn est probablement l'île au monde la plus éloignée de toute terre habitée. Sa très petite population (50 descendants des mutinés du Bounty) n'arrange pas son isolement. Pas de port digne de ce nom, pas d'aéroport, pas de liaison régulière si ce n'est une navette quatre fois par an qui vient de Mangareva (îles Gambier) et de temps à autre un cargo. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que les habitants se passionnent pour les escales des rares navires de passage qui ont, par ailleurs, remis à l'honneur le droit de pacotille*, depuis longtemps oublié, pour leur plus grand bonheur.
*Pacotille (Histoire) (Marine) Les marchandises, qu’il était permis à ceux qui s’embarquaient sur un vaisseau, officiers, équipage ou passagers, d’emporter avec eux, afin d’en faire commerce pour leur propre compte.
Voici les bateaux, à l'exception d'une vingtaine de voiliers, qui ont fait escale à Pitcairn en 2013.
25 décembre 2012 / December 25, 2012
Le luxueux yatch Caledonian Sky (ex-
Hebridean Spirit, ex-Renaissance VIa fait escale pour Noël 2012. Il arrivait de l'île de Pâques et allait rejoindre les îles Gambier à 300 miles nord-nord-ouest. Cet élégant navire sert à des croisières dans le meilleur confort possible. Il a été construit en 1991 et refait en 2001, il a été repris en 2012 par Noble Caledonia (cliquez ici). Il fait 4200 tonnes et peut recevoir 114 passagers. Son équipage de 74 hommes est dirigé par des officiers anglais.
The motor vessel Caledonian Sky (former names, Hebridean Spirit, Renaissance VI ) called at Pitcairn on Christmas day, 2012. Under the control of her Captain Newman, she had come from Easter Island to the east and was bound for Mangareva in French Polynesia which lies some 300 miles west by northwest from Pitcairn. The Sky is a handsome yacht style ship featuring lots of polished wood and providing a comfortable cruise experience in elegant surroundings. She is operated by Noble Caledonia, was built in 1991, and refitted in 2001. She is of 4,200 tons, accommodates 114 passengers and a crew of 74. The ship's officers are British 
(click here).
3 janvier 2013 / January 3, 2013
Le navire de croisières Marina de l'
Ocean Cruises cruise ship company en provenance de l'île de Paques avait pour destination les îles Marquises. Ce 66084 tonnes de 789 pieds  (249,5m) a commencé sa vie de croisières en mai 2012. Il offre quinze ponts et est large de 106 pieds (32,3m). Sa vitesse de croisière est de 20 nœuds. Enregistré aux îles Marshall, il peut recevoir 1250 passagers dans les meilleures conditions de confort possibles (cliquez ici).
Marina called at Pitcairn from Easter Island. After her Pitcairn call she sailed for Tahiti in the Marquesas Islands. Sailing for the Ocean Cruises cruise ship company, the 66,084-ton, 789-foot-long Marina began her cruise ship life in May 2012. She is thought to be one of the most beautiful, eloquent and sophisticated ships to take to the sea in the past 50 years. Marina has 15 decks, a beam (side-to-side) of 106 feet, and cruises at 20 knots. Her guest capacity is 1,250 passengers (double occupancy). Registered in the Marshall Islands 
(click here).
15 janvier 2013 / January 15, 2013
Europa de la 
Hapag-Lloyd (28890 tonnes, 408 passagers) s'est arrêté à Pitcairn sur sa route pour Tahiti. Construit en Finlande et lancé en 1999, il est principalement destiné à la clientèle allemande est est classé par le guide Berlitz dans le club fermé des 5 étoiles depuis plus de dix ans. Long de 198 mètres pour une largeur de 24 mètres, ce bateau de croisière à 7 ponts, a un équipage de 264 personnes et est enregistré aux Bahamas (cliquez ici).
Hapag-Lloyd's beautiful 28,890-ton, 408-passenger cruise ship Europa was bound for Tahiti in the Marquesas Islands. Launched in 1999, she is Hapag-Lloyd's upmarket flagship which primarily serves Europe's German-speaking travelers. The storied guidebook Berlitz has long ranked Europa as its top-ranked cruise ship. In fact, she is the only vessel in the guide that has consistently merited a five-plus ranking (every year for more than a decade). The seven-deck Europa has a crew of 264, and is registered in the Bahamas. (click here).
2 février 2013 / February 2, 2013
Arcadia, des croisières P and O, venait de l'île de Paques en direction des marquises. Ce magnifique paquebot de 86799 tonnes et 951 pieds (289,85m), maître-bau de 32 pieds 
(9,75m) peut transporter 2388 passagers servis par un équipage de 976 personnes. Il a été construit par Fincantieri dans le chantier de Marghera (Italie) et mis en service en avril 2005 pour P and O Cruises. Il est exclusivement destiné aux croisières pour adultes (cliquez ici).
Operated by PandO Cruises, Arcadia's call at Pitcairn island on February 2, came after she had called at Easter Island. Following her call at Pitcairn she was bound for Tahiti in the Marquesas Islands, north by northwest of Pitcairn. A beautiful, giant-size vessel of 86,799 gross tons, Arcadia's length is 951 feet, and her beam, side-to-side is 32 feet. She carries a crew of 976 to serve a maximum of 2,388 passengers. She was built by Fincantieri at their shipyard in Marghera, Italy, and is the third largest of seven ships currently in service with P&O Cruises. The ship officially entered service with the company in April 2005, and is an adult-only cruise ship (click here).
Suite demain 6 septembre 2013 
Suite 

mercredi 4 septembre 2013

Le porte-conteneurs MSC Bettina partant de Brest en août 2013

Parfois, j'envie nos amis de La-Marine-Marchande (cliquez ici et ici) qui, de leurs fenêtres peuvent faire de belles photos des navires de passage à Brest. Voici le MSC Bettina, vu par Daniel et Emmanuel, fin août 2013.






Bonjour, c'est le MSC Bettina (porte-conteneurs de 350m, large de 40m), au départ de Brest après un court arrêt technique, débarquement du pilote après le phare du Petit Minou
Le pilote a un sacré parcours à faire de la passerelle jusqu'à la pillotine. Amicalement
Daniel
Plus sur cette escale sur Ouest France (cliquez ici)


Les clichés d'Emmanuel, à retrouver sur Larmes de rouille.

mardi 3 septembre 2013

Aquitania de la Cunard au Cap

Au hasard d'une navigation sur Internet... un magnifique cliché du paquebot Aquitania de la Cunard à Capetown…

Copyright : http://murraymcgregor.wordpress.com/

Retrouvez l'histoire de la Cunard dans le livre 


lundi 2 septembre 2013

2 septembre 1940, "des destroyers contre des bases", un accord entre Grande Bretagne et Etats-Unis


HMS Newport ex-DD81 Sigourney, datant de 1917. C'est un des 50 anciens destroyers US transférés aux Britanniques en application de l'accord du 2 septembre 1940, il survivra à la guerre et sera démoli en 1947.


Le 2 septembre 1940, un accord est conclu entre le gouvernement des Etats-Unis, qui n'est pas encore en guerre, et la Grande-Bretagne pour la cession à cette dernière de 50 destroyers de 1200 tonnes des séries Flush Deck construits entre 1917 et 1920 en contrepartie de l'octroi pour une période de 99 ans, de la libre disposition navale et aérienne de certains territoires britanniques au-delà des mers (côte méridionale de Terre-Neuve, côte orientale et grande baie des Bermudes, côte méridionale de la Jamaïque, île d'Antigua...). En effet, l'amirauté britannique après les pertes et les dégâts importants causés à sa flotte de destroyers suite à l'évacuation de Dunkerque, était très intéressée par ces destroyers anciens, excellents pour assurer la protection des convois.
Sept seront armés par des équipages canadiens.
L'armement est modifié pour répondre au mieux à leur nouvelle mission d'escorte: suppression de la plupart des tubes lance-torpilles, renforcement de la DCA, et des armes anti-sous-marines.
En août 1944, neuf de ces destroyers ont été transférés par les Britanniques à la flotte de l'Arctique de l'Union soviétique.
Sept ont été perdus pendant la guerre, dont le Campbeltown ex-Buchanan, utilisé pour l'opération Chariot, la destruction de la porte de la forme Joubert à Saint-Nazaire (voir sur ce blog, cliquer ici).
Les destroyers survivants ont été condamnés entre 1945 et 1947, sauf les Soviétiques qui ont été rendus aux Britanniques entre 1949 et 1952 et condamnés immédiatement.

Alain