jeudi 19 décembre 2013

Westward, plan Herreshof et schooner légendaire de l'île de Jersey vu par le timbre

Westward construit en 1910 par Nathaniel Greene Herreshof. Goélette aurique à deux mâts de 41,15m (135ft) hors tout, 29,3m (96 ft 1 in) à la ligne de flottaison, maître-bau de 8,26m (27 ft 1 in) 12000 mètres carrés de voile. 5,15m (16 ft 9 ins) de tirant d'eau. 323t.
Westward, built in 1910 by Nathaniel Greene HerreshofSchooner 2 masted 135ft overall 96 ft 1 in on the waterline beam of 27 ft 1 in 12,000 square feet of sail. draft of 16 ft 9 ins. 323 tons.
En 1997, la poste de Jersey a édité une série de quatre timbres commémorant la goélette Westward qui avait été coulée là cinquante ans plus tôt, le 14 juillet 1947, selon les désirs testamentaires de son propriétaire. 
Westward toutes voiles dehors. Collection agence Adhémar.
Westward a été dessiné par Nathanael Greene Herreshoff, l’architecte des voiliers vainqueurs des six America’s Cup de 1893 à 1920, et construit en 1910 dans ses chantiers de Bristol (Rhode Island). Westward, shooner en acier, appartenait à Alexander S Cochrane qui le faisait barrer par le célèbre Charlie Barr. Dès sa première saison de courses, il accumula de nombreux succès dont la notable Coupe de l'Empereur qu'il arracha en quatre séries au Meteor IV du kaiser. L'allemand y cassa son beaupré dans une collision quand l'imbattable Barr refusa de lui laisser le passage… 
Le 27 octobre 1910, le New York Times publie un court article intitulé Fife vs Herreshoff. «La goélette Westward, dessinée par Herreshoff, navigue en Europe. Elle bat, pour ne pas dire humilie, tous les grands voiliers européens qu’elle affronte de Cowes à Kiel y compris Lulworth et Britannia, le yacht du roi Georges V.» 
Mais le skipper mourut l'année suivante et fin 1911, Cochrane revend le voilier à Norddeutscher Regatta Verien qui le renomme Hamburg II. Au déclenchement de la Première Guerre mondiale, il est à Cowes et est saisi par les autorités britanniques.

Westward remis en état à St Helier sur l'île de Jersey. Collection agence Adhémar.
En 1919, il est acheté par Clarence Hatry qui lui redonne son nom original mais le fera peu courir jusqu'en 1923 quand c'est le millionnaire Thomas Benjamin Davis qui le reprendra. Natif des îles anglo-normandes, ce passionné de voile le fait remettre en état. Commence alors pour le Westward une période de courses intenses qui s'étendra jusqu'à 1935. Sur les grands circuits, il affrontera des voiles de légende comme Astra, Britannia, Cambria, Blue Nose, Shamrock V et White Heather.

The Westward was a steel built schooner commissioned by Alexander S Cochran designed and built in 1910 by Nathaniel Greene Herreshof in his yard in Bristol, Rhode Island. She was launched on 31st March and christened by Mrs A Livingstone Beekman.
TB Davis acquired her in 1924 and she was refitted later that year. The period 1925-35 was her racing heyday and she was regular on the big ship racing circuit. She competed against the likes of Astra, Britannia, Cambria, Shamrock V and White Heather. Davis often helmed her and his crew contained many Jerseymen. 


C'est souvent Davis lui-même qui barrait Westward. Le 5 août 1935, il battit ainsi de grands voiliers et une bande de classe J dans les régates du Royal Yacht Squadron. 
Contrairement aux autres propriétaires, TB Davis ne licenciait pas son équipage, composé de nombreux habitants de Jersey, une fois la saison finie. Il les occupait à des travaux d'entretien dans le port de St Helier.
Unlike the crews of many of the big racers, the men were not laid off at the end of the season. They were employed throughout the year as Davis and his crew did all the maintenance work on Westward during the winter on St Helier's South Pier.
Westward dépassant le yacht royal BritanniaCollection agence Adhémar.

A la mort de George V, Britannia, son yacht, a été sabordé. Y voyant peut-être un signe, Davis équipe son Westward d'un moteur auxiliaire Ailsa Craig et ne l'utilise plus que pour la croisière. Le voilier passe la seconde Guerre mondiale à Dartmouth pendant que son propriétaire se réfugie en Afrique du Sud d'où il était originaire. C'est là qu'il meurt en 1942. Selon ses vœux, le voilier est offert à trois écoles de voile qui le refusent, faute de moyens pour l'entretenir. Westward est alors coulé au large de Jersey, dans la Hurd Deep. 
Inconséquence des hommes, une réplique fidèle de Westward a été construite par les chantiers Herreshof dans les années 2000… On peut la voir dans les grands rassemblements où elle navigue sous le nom d'Eleonora.  

Pour en savoir plus sur ces beaux voiliers toujours actifs, reportez-vous à Voiles de légende de Gérard Fournier et Christian Mouquet, paru aux éditions MDV Maîtres du Vent. 
(cliquez ici)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire