mardi 17 décembre 2013

17 décembre 1939, sabordage du cuirassé de poche allemand Admiral Graf Spee

L'Admiral Graf Spee était le troisième cuirassé de poche de 10 000 t de la classe Deutschland dont il différait un peu par les superstructures; mis sur cale à Wilhelmshaven en octobre 1932; il est lancé le 30 juin 1934 et entre en service en janvier 1936; il est armé de 6 canons de 280mm; 8 x 150mm; 6 x 105mm; 8 x 37mm; 8 tubes lance torpilles; 1 catapulte et 2 avions.
Il est propulsé par des moteurs Diesels de 54 000 cv; vitesse 28 nœuds; il avait une ceinture cuirassée de 127mm.

Origine des cuirassés de poche: 
Le traité de paix de 1919 avait imposé aux allemands que les cuirassés à construire ne pourraient dépasser 10 000 tonnes, on pensait qu'avec un si faible tonnage, ils ne pourraient construire que des genres de garde-côtes cuirassés, ne représentant pas un danger véritable pour les grandes nations maritimes; ceux ci ont relevé le défi en construisant des cuirassés de poche de 10 000 tonnes; en réalité de près de 12 000 tonnes, mais cela on ne le saura qu'après la guerre; mieux armés que les croiseurs lourds des autres marines; plus rapides que les cuirassés, à l'exception toutefois des trois croiseurs de batailles britanniques; et auquel une propulsion par diesel donnait un grand rayon d'action idéal pour la guerre de course; trois seront construits:le Deutschland lancé en 1931 qui fait grande impression et sera la cause notamment de la construction de cuirassés rapides comme notre Dunkerque; le Deutschland sera suivi par l'Admiral Scheer lancé en 1933 et l'Admiral Graf Spee.

L'Admiral Graf Spee à gauche et son ravitailleur l'Altmark en 1939

Pour ravitailler les cuirassés de poche durant leur longue croisière les allemands construisent cinq grands ravitailleurs rapides de la classe Dithmarschen ; le troisième affecté au Graf Spee est l'Altmark; mis sur cale au chantier howaldswerke de Kiel, le 15 juin 1936, lancé le 13 novembre 1937, entré en service le 14 août 1939.
Des son entrée en service l'Altmark est envoyé sur les côtes espagnoles pour ravitailler le cuirassé de poche Admiral Graf Spee qui opérait en soutien des troupes du général Franco pendant la Guerre civile espagnole.
Le 5 août 1939, l'Altmark quitte l'Allemagne pour ravitailler l'Admiral Graf Spee dans l'Atlantique Sud, il fait le plein de fuel à Port Arthur au Texas, et rejoint sa zone d'attente au milieu de l'Atlantique, à mi-chemin entre Dakar et Trinidad.
Durant le mois de septembre 1939, il suit de loin le cuirassé de poche le long de la côte africaine, et dans l'Atlantique Sud. Après avoir coulé plusieurs cargos, l'Admiral Graf Spee ne sachant que faire de ses prisonniers les transfèrent sur l'Altmark qui dispose de plus de place. En octobre et novembre 1939, le Graf Spee fait une incursion dans l'océan indien, toujours suivi à distance par l'Altmark. Il en fut ainsi jusqu'au 6 décembre; le cuirassé de poche se ravitaillait et transférait les nouveaux prisonniers sur l'Altmark.
L'Admiral Graf Spee à Montevideo avant son sabordage

Le 13 décembre, se déroule la bataille du Rio de la Plata au lage de l'Uruguay mettant aux prises l'Admiral Graf Spee, et un force britannique composée du croiseur lourd Exeter, et des croiseurs légers Achilles et Ajax. Suite à des avaries de combat, le Graf Spee se réfugie à Montevideo, en Uruguay, pays neutre pour réparer. Soumis à la pression diplomatique des Britanniques, les autorités uruguayennes accordent un délai maximum de 48 heures d'escale, au cuirassé de poche. Celui-ci se sachant attendu dans les eaux internationales par l'escadre britannique qui s'est renforcée du croiseur lourd Cumberland. En outre, le temps joue contre le capitaine Langsdorff, commandant du Graf Spee, en effet d'autre navires britanniques appelés en renfort se rapprochent; l'Admiral Graf Spee se saborde à la limite des eaux uruguayennes, le 17 décembre 1939.
Le sabordage de l'Admiral Graf Spee
Après la disparition de l'Admiral Graf Spee, la traque de la flotte britannique se reporte sur l'Altmark, dont les Britanniques savaient qu'il transportait les prisonniers des cargos coulés par le cuirassé ; le 14 février 1940 l'Altmark est à la hauteur de Trondheim en Norvège, alors pays neutre, lorsqu'il est repéré par des torpilleurs norvégiens, qui tentent de l'inspecter. Il est aussi repéré par un avion de la RAF qui donne sa position; le croiseur britannique Arethusa et le destroyer Cossack tentent de l'intercepter, mais il est toujours dans les eaux norvégiennes; les Anglais ne peuvent donc intervenir, l'Altmark pénètre dans le Jossingfjord, à 22 heures, le destroyer britannique Cossack pénètre lui aussi dans le fjord à la faveur de la nuit, le commandant de l'Altmark tente d'aborder le destroyer pour le faire échouer, le commandant du Cossack manoeuvrant habilement évite le coup, et c'est l'Altmark qui s'échoue; l'équipe d'abordage du destroyer monte à bord de l'Altmark et libère les prisonniers qui sont embarqués sur le destroyer. Le Cossack quitte ensuite le fjord ; cette opération est effectuée en violation de la neutralité de la Norvège, les navires norvégiens présent ne sont pas intervenus; c'est ce qui servit de prétexte à Hitler pour envahir ce pays.
L'Altmark fut réparé sur place, puis rallia le port de Kiel le 28 mars 1940 ; le 6 août 1940, il est renommé Uckermark ; le 24 novembre 1942, il arrive au Japon, il devait être le ravitailleur du croiseur auxiliaire Thor dans l'océan indien et le Pacifique; mais le 30 novembre 1942, l'Uckermark est détruit à Yokohama par une explosion.
Alain