dimanche 24 novembre 2013

Samedi 23 novembre sur les bords de la Seine, vente d'objets de la French Lines



La vente French Lines était abritée par l'Atelier du France… © agence Adhémar
C'est à côté de l'Atelier du France que l'on trouve le nez du Norway.
Samedi 23 novembre sur les bords de la Seine, vente d'objets de la French Lines. Attirée par la rumeur des 700000 objets à vendre, j'ai affronter la froidure des quais. Si l'ambiance feutrée m'a un peu réchauffée, j'ai été un peu refroidie par l'argenterie que mon compagnon m'avait fait miroiter. Le seul seau à glace qui a retenu mon attention valait de quoi s'offrir un beau week-end au soleil ! Les couverts, trop usés pour être utilisés, ne pouvaient retenir l'attention que de collectionneurs vétilleux à la recherche de souvenirs marqués. Heureusement, les documents sortis des archives de la French Lines, ont intéressé mes amis, spécialement les monographies publiées par les compagnies… Quant à moi, je me suis consolée avec quelques gadgets, en particulier une charmante boîte à biscuits et des marque-pages…  



















Patron de l'Atelier du France et porteur du projet de nouveau France, Didier Spade présentait la maquette de la dernière version du paquebot. 

 Une librairie maritime – dans laquelle on reconnaît deux titres de Daniel Hillion parus aux éditions MDV Maîtres du Vent, Sandy-Hook et La Fin de France – concluait l'exposition.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire