mardi 15 octobre 2013

Commémoration philatélique bulgare de la commission du Danube



A l'occasion de la 39e session de la commission du Danube, à Budapest du 10 au 18 mars 1981, la poste bulgare a émis un bloc philatélique dont les deux timbres représentent des bateaux ayant servi sur le Danube. 
Nous avons déjà parlé de la commission du Danube sur ce blog (cliquer ici).

PordimChantier français inconnu. De 100 à 160 tonnes selon les sources. 27,43m x 5.,64m, tirant d'eau maximum 0,90m. Moteur 2 cylindres vertical produisant de 60cv à 140cv, arbre double, vitesse 11km/h. Equipage 26 hommes.
Le vapeur Pordim faisait partie d’une série de cinq bateaux (avec Gornji Sudeny, Ablanava, Bogota, Brestovac) commandés en France par le ministère russe de la Défense en 1877-1878 par l’intermédiaire de S. Sov. Polyakov. Ils étaient destinés au transport de troupes sur le Danube. Ils ont été démontés pour être transportés en pièces par train puis remontés sur les bords du fleuve en Austro-Hongrie (les onze morceaux de chaque navire, entre lesquels on avait inséré des bandes de caoutchouc, étaient simplement boulonnés, ce qui fonctionna très bien). De là, ils gagnèrent la Roumanie par le fleuve. Mais les bateaux arrivèrent trop tard pour participer en quoi que ce soit à la guerre de Libération *. 
Pour des raisons diplomatiques avec une Austro-Hongie sourcilleuse, ils furent de nouveau démontés pour être transportés à travers la Roumanie jusqu'à Reni, au confluent de la rivière Prut et du Danube. Reni (actuellement ukrainien), avec Galati, sont les deux ports de la principauté de Moldavie. Reni avait été cédé à la Russie après le conflit par la Roumanie, qui avait obtenu, elle, le contrôle du delta du Danube. Mais la demande de transport avait chuté après le conflit, aussi furent-ils remontés et, certains, armés, pour rejoindre la Flotte russe du Danube.
le 21 février 1879, Pordim et Gornji Sudeny participèrent au blocus de Silistra (Bulgarie), durant le conflit entre la Russie et la Roumanie à propos de la ville et de ses forteresses (dont Arab Tabia) construites dans les années 1840 par l'ingénieur allemand Helmuth von Moltke. Cette ville avait été octroyée à la Bulgarie par le traité de Berlin puis occupée par les Roumains qui contestaient cette décision.
Les deux navires furent ensuite affectés au transport de passagers et de marchandises jusqu'au 6 décembre 1879 quand la flotte russe du Danube est démantelée. Ils passent à la toute jeune marine bulgare dont ils deviennent les premiers navires..

C’est ainsi qu’est nommée localement la guerre russo-turque de 1877-1878 qui opposa l'Empire ottoman à l'Empire russe, à la Roumanie, à la Serbie et au Monténégro. C'est le premier conflit panslaviste, la Russie s’assignant le devoir de libérer les peuples slaves encore sous la domination turque afin de constituer une confédération panslave qui irait de l'Elbe à l'Adriatique. 
Franchissement du Danube par les troupes russes pendant la guerre de libération des pays baltes.
Georgi Dimitrov a été construit sous le nom de Zar Boris III pour les lignes intérieures par DGT Obudai Hajogyara à Obuda, Hongrie. Il a eu deux sister-ships. Dim. 78,50m x 16m x 8,80m, tirant d'eau de 1,60m. Deux moteurs diésels 
MWM de 460 cv chacun. Vitesse 25km/h. 1000 passagers. Terminé en 1941, il est renommé Georgi Dimitrov en 1944, du nom du stalinien dirigeant communiste. Il est démoli en 1983.






Zar Boris III, en 1945, juste avant de devenir Georgi Dimitrov.