lundi 27 mai 2013

Le croiseur-cuirassé Bruix

Croiseur-cuirassé Bruix (1894). Coll agence Adhémar
Croiseur-cuirassé Bruix de la Classe Amiral Charner (1894) qui comprenait aussi Chanzy et Latouche-Tréville. Lancé à Rochefort le 2 août 1894 et mis en service le 5 décembre 1896.
Au 1er janvier 1897, Escadre du Nord. Au 1er janvier 1899, Escadre de Méditerranée. Au 1er janvier 1901, porte pavillon du contre-amiral Palma Gourdon, commandant une division de l'Escadre du Nord. Au 1er janvier 1903, porte pavillon du contre-amiral Joseph Bugard, commandant une division de l'Escadre du Nord. Au 1er janvier 1911, en réserve normale à Toulon.
Du 17 mai au 16 septembre 1902, il va de de Brest aux Antilles avec le Surcouf puis retourne à sa base. Il est en Extrême-Orient (Shangaï-Japon) de 1908 à 1909 et rentre à Toulon le 2 août. En septembre et octobre 1914, il participe avec Surprise à la reconquête du Cameroun. En 1915, il patrouilles en mer Rouge.
Opérations à Athènes et Salamis, blocus de la Grèce de décembre 1916 à juin 1917. En 1918, il est en réserve à Salonique. 
Il fait la campagne de la mer Noire en 1919. 
«Le 3 avril, les Français décident de faire évacuer Odessa  où des milliers de Russes attendent de fuir l'avance des Bolcheviques. C'est encore la Marine (amiral Lejay) qui va mener à bien cette évacuation car les troupes françaises comptent moins de 1 800 hommes dans la ville d'Odessa. Les cuirassés Justice et Jean-Bart, les croiseurs Jules-Michelet et Bruix, les avisos AldebaranSpahiDehorterMameluck, ainsi que des bâtiments étrangers vont appuyer de leur artillerie les troupes et les civils qui rembarquent. 10 000 civils étrangers et 50 000 Russes échappent à l'emprise des Bolcheviques. La marine continue aussi son blocus des cotes de l'Ukraine et de l'embouchure du Dniepr. L'amiral Caubet dispose pour cela des croiseurs Waldeck RousseauErnest RenanBruix, des avisos et torpilleurs AldebaranPlutonSpahiMamelukAspirant Herber et Mangini
Désarmé à Salonique le 21 juin 1920.