mardi 27 novembre 2012

La flotte de Wrangel, la fin du torpilleur Jivoyi

Torpilleur russe Burnyi identique au Jivoyi disparu en novembre 1920

J' ai eu l'occasion à plusieurs reprises d'évoquer ici la flotte du Général Wrangel évacuant de Crimée à Bizerte via Constantinople les russes blancs fuyant les bolcheviques en novembre et décembre 1920; en particulier; en vous parlant du navire atelier Vulcain, et du remorqueur Iroise.
La traversée de la flotte de Wrangel ne s'est pas fait sans perte par suite des conditions météorologiques épouvantables rencontrées par une flotte hétérogène de 126 navires dont une trentaine de navires de guerre navigant dans des conditions matérielles et humaines très difficiles, les navires en meilleur état remorquant les autres; les 130 000 réfugiés étant entassés sur les navires; une escadre française escortait cette flotte dans des conditions également très difficiles, un aviso français se perdit d'ailleurs sur les cotes de Lesbos. Aujourd'hui j'évoque la perte du torpilleur russe Jivoyi transportant 350 personnes à bord, équipage et réfugiés compris.

Le Jivoyi était un torpilleur du type Boikyi de 350 tonnes, lancé en 1904, semblable aux Jarky, Zorky et Zvonky qui seront internés à Bizerte; il avait quitté le port de Kertch sur la Mer Noire en remorque d'un autre bâtiment parce qu'il manquait de combustible; l'aussière de la remorque ayant cassée au cours de son remorquage par suite de l'état de la mer, il est parti à la dérive et n'a pas été retrouvé en dépit de recherches des avisos français Toul et Duchaffault, du charbonnier russe Dolland, et des torpilleurs russes Bespokoiny et Pilky; le 28 novembre l'aviso français Suippe reprend les recherches sur la cote ouest de la mer Noire également sans résultat; le Jivoyi ne sera jamais retrouvé, il a été déclaré coulé le 16 novembre 1920, jour de sa disparition.

Alain