vendredi 26 octobre 2012

8 septembre 1923 : sept destroyers US à la côte… la catastrophe de Honda Point

Les sept destroyers US échoués sur les rochers.
Le destroyer US DD310 S P Lee avant son échouage.
 Les destroyers DD310 SP Lee et DD311 Nicolas échoués.
  La catastrophe de Honda Point est la plus grande survenue en temps de paix à la marine américaine.
Le 8 septembre 1923, 14 destroyers de la classe Clemson effectuent des exercices de navigation en groupe, tout en se dirigeant vers leur base de San Diego en Californie. Au cours de la manœuvre, les destroyers se mettent sur une file de 4 km de long, le destroyer DD261 Delphy, navire amiral est en tête. Le brouillard se lève et s'épaissit, les navires naviguent maintenant à l'estime, la flottille longe la côte rocheuse et se dirige grâce aux radiophares, le Delphy vire pour prendre le canal de Santa Barbara, mais une erreur sur sa position le fait se jeter sur les rochers. Son commandant commet alors une seconde erreur toujours due a une position erronée, et demande à ceux qui le suivent de dégager sur la gauche pour entrer dans le canal, ce qui a pour effet de les précipiter également à la côte.
Les cinq derniers destroyers de la file arrivent à éviter le désastre par miracle, deux s'en tirent sans trop de casse, mais sept destroyers sont échoués. Les secours s'organisent depuis la terre et les bateaux de pêche présents sur les lieux, mais vingt-trois marins meurent noyés.
Le résultat est pitoyable. Les destroyers Delphy, S P Lee, Young, Woodbury, Nicolas, Fuller et Chauncey sont perdus sur les rochers, et durent être envoyés à la démolition. Les destroyers Farragut et Somers endommagés, réussissent à se dégager, seul cinq s'en tirent sans dommages.
Les commandants passèrent en cours martiale, il leur fut reproché un manque de prudence étant donné les dangers de la côte et l'incertitude sur la vitesse des navires et la fiabilité des relèvements radio. 
Alain