vendredi 14 septembre 2012

MSV Stena Seaspread, dans les coulisses des Falklands

MSV Stena Seaspread, navire-atelier britannique pendant la guerre des Malouines. (coll agence-adhémar)
Dans la guerre des Malouines, en 1982, la Grande-Bretagne de Mme Thatcher avait mobilisé une flotte importante. Pour s'occuper de la maintenance de tous ces navires qui auraient à souffrir du temps ou des coups de l'ennemi, la Royal Navy avait loué un navire suédois, le MSV Stena Seaspread, construit en 1980, qui servait jusque-là de base d'assistance dans les champs pétroliers de la mer du Nord. Sous les ordres du capitaine Paul Badcock, mécanicien-chef de la flotte (décédé il y a un an), 160 mécaniciens s'attaquèrent à la transformation de ce 6000t. Il n'eurent que quelques jours, sans aucun plan, pour remplir cette tâche qui était une première.
Arrivé à Portsmouth, il y embarque le 12 avril 1982 son équipage de la Royal Navy à destination de l'Atlantique Sud. A partir du 17 avril, d'abord basé à South Georgia (base arrière, en retrait des Malouines), il intervient sur les HMS Ardent, Antelope, Plymouth et Glamorgan. Ramené ensuite à San Carlos, dans le détroit qui sépare les îles Falkland, entre autres faits notables, il change l'hélice du HMS Avenger et la turbine du HMS Southampton. Il interviendra sur une trentaine de bateaux dont onze pour des réparations importantes et s'occuoera aussi de quatre navires prisonniers. Le 18 août 1982, il est de retour à Portsmouth où il est réaménagé avant son retour aux Falklands pour soutenir des missions de plongée sur les bateaux de la Royal Navy coulés pendant le conflit.
De retour en Grande-Bretagne le 28 janvier 1983, Stena Seaspread est rendu à son propriétaire qui le remet sur les champs pétroliers de Thistle (200 km au nord-est des Shetlands).
Stena Seaspread à côté d'un bateau argentin capturé.