vendredi 11 mai 2012

Arrivée du Massalia à Marseille en avril 1971

En avril 1971, le bateau-pompe Lacydon accompagne de ses jets d'eau le Massalia dans le port de Marseille. Le ferry arrivait des chantiers Dubigeon Normandie de Nantes où il avait été construit. (coll Alain Croce)
Massalia faisait partie d’une série de trois sister-ships incluant Eagle (Southern Ferries) et  Bolero (Fred Olsen). Destiné à remplacé le légendaire Ancerville (plus grand mais qui ne transportait pas de véhicule), il a été exploité sous pavillon français jusqu’en 1983. Conçu initialement comme ferry pour des liaisons Marseille-Espagne-Maroc, puis Marseille-Dakar, Massalia fut converti en paquebot en 1981 et re-deployé par Paquet sur des itinéraires de croisière au départ de Toulon. Navire en quête d’identité, Massalia n’a jamais véritablement réussi à s’imposer auprès de la clientèle française et fut finalement vendu en 1983 au groupe suédois Stena, qui le rebaptise Stena Baltica. En 1984, il devient Island Fiesta puis Scandinavian Star, nom sous lequel il deviendra tristement célèbre. Exploité entre le Danemark et la Norvège, il est victime d’un tragique incendie le 7 avril 1990, lors d’une traversée Oslo-Frederikshaven, causant la mort de 158 personnes. Désarmé a Southampton pendant quatre ans sous le nom écourté de Candi, l’ex-Massalia est finalement reconstruit en Italie et prend le nouveau nom de Regal Voyager en juillet 1994. Le navire effectue alors un certain nombres d’affrètements en Méditerranée, notamment pour la Comarit et la Cotunav, ce qui lui donne l’occasion de fréquenter à nouveau les ports français, dont Marseille, dans les années 1995/1996. Il part ensuite aux Caraïbes et effectue des croisières pour différents opérateurs, jusqu’à son désarmement à Charleston en 2003. Il est finalement vendu à des démolisseurs indiens.