samedi 28 avril 2012

28 avril 1789, mutinerie à bord du Bounty




Bounty, vaisseau britannique commandé par un ancien officier de Cook, le lieutenant William Bligh, était venue chercher à Tahiti en 1789 des plants d'arbre à pain pour les colonies anglaises des Antilles. 
Le 28 avril, une mutinerie éclate à bord sans doute à cause de la sévérité du commandant confrontée à la douceur de la vie des îles. Son second, Fletcher Christian, se débarrasse de Bligh et de dix-huit de ses hommes en les abandonnant en pleine mer à bord d'une chaloupe. Véritable exploit, après une traversée de plus de 5 000 kilomètres, la chaloupe réussit à gagner l'île de Timor le 12 juin. 

Réplique de la Bounty au musée maritime national de Sydney en Australie
Pendant ce temps, Fletcher Christian ramenait le Bounty à Tahiti, espérant s'y établir avec les mutins. Seize mutins s'y installèrent mais les autres, vingt-sept Européens et dix-huit Tahitiens et Tahitiennes, Fletcher en tête, par peur des représailles éventuelles de l'Amirauté partirent à la recherche d'un paradis à eux. Ils s'installèrent sur une île inconnue des cartes maritimes de l'époque, Pitcairn, dans laquelle ils établirent une colonie. En 1791, Bligh ayant survécu, la frégate Pandora commandée par le capitaine Edward est envoyée dans les mers du Sud à la recherche des mutins. Ceux de Tahiti, vivant dans l'entourage du roi Pomaré Ier, sont livrés par lui. Le retour en Angleterre est mouvementé et la Pandora fait naufrage près de l'Australie. Parmi les survivants, arrivés en Angleterre et traduits en justice, cinq seront acquittés, deux bénéficieront des circonstances atténuantes, et les trois derniers seront pendus. Quant à Fletcher Christian et à ses compagnons, ils s'entretuèrent et il ne resta qu'un survivant mâle, Alexander Smith, sur l'île de Pitcairn. La colonie demeura dans l'île jusqu'en 1831, date à laquelle elle fut ramenée à Tahiti.

La Bethia est une frégate de charge de 250 tonneaux construite en 1783, utilisée comme charbonnier, et rachetée en mai 1787 par la Royal Navy pour la somme de 2600 £. Elle est renommée HMS Bounty le 8 juin 1787.
Bounty est sortie des chantiers de Deptford le 3 septembre 1787. Cette frégate a vu ses 3 mâts raccourcis et son lest allégé sur les ordres de Bligh afin de pouvoir affronter le cap Horn. Les mensurations de la Bounty sont les suivantes: longueur 26 m, maître bau 7,60 m, tirant d'eau 3,50 m, déplacement 215 tonnes. La Bounty est donc une petite frégate.
Bounty est aménagée spécialement pour mener à bien sa mission : les cabines arrières sont remplacées par un faux pont destiné à héberger les plants d'arbre à pain. Le plancher est doublé de plomb afin de permettre l'arrosage des plants sans inonder le bâtiment et équipé de tuyaux permettant de récupérer, pour la recycler, l'eau d'arrosage.