vendredi 3 février 2012

Le navire atelier français Vulcain ex-Kronstadt russe.

Le navire-atelier Vulcain vers 1925, sa silhouette caractéristique est bien celle d'un paquebot de la fin du XIXe, début du XXe.
Tout récemment, un de nos lecteurs Monsieur Bruno G, dans un commentaire à propos des navires russes de Bizerte nous donnait l'information suivante, sur le navire atelier Vulcain " L’Iconostase de sa chapelle a été démontée en 1921 et installée dans l'école d'officiers de marine russe à Bizerte jusqu'en 1925, puis est arrivée à Ugine en Savoie ou elle est toujours dans l'Eglise Saint -Nicolas"; je le remercie de ces renseignements, que j'ignorais.
Je n'ai pas de photo de la chapelle à bord du Kronstadt, au temps de la marine impériale, voici les informations dont je dispose sur ce navire, que notre lecteur me donne l'occasion de vous faire connaître.
Il a eu trois vies, sous trois nationalités:
-Phoenicia, allemand de 1894 à 1904
-Kronstadt, russe de 1904 à 1923
-Vulcain, français de 1923 à 1938
Il s'agit à l'origine d'un paquebot de la Hamburg America Line, lancé le 15 septembre 1894, au chantier Blom et Voss de Hambourg sous le nom de Phoenicia, il entre en service en 1895, sur la ligne Hambourg-Le Havre-New York, il navigue ainsi jusqu'en 1904, cette année la, il est vendu à la Russie qui le transforme en navire atelier. De 1904 à 1920, sous le nom de Kronstadt, il est le navire-atelier de la flotte russe de la mer Noire, le 14 novembre 1920, il quitte Sébastopol pour Bizerte, via Constantinople, avec la flotte des Russes blancs du général Wrangel, il transportait pour la traversée 860 hommes d'équipage et 217 civils. Il est ensuite interné à Bizerte. Dés le mois de décembre 1920, il intéressait les autorités françaises qui l'estimait bien équipé en rechanges et en matériel de réparations. En juillet 1921, il est envoyé à Toulon ou il est inventorié. Il contenait en effet les archives et les valeurs emmenées de Crimée; certains parlaient même du "trésor" du gouvernement Wrangel. Il est officiellement acheté en 1923, pour 3 millions de francs, armé par la Marine nationale sous le nom de Vulcain, il prend armement définitif le 1er mai 1924, il est utilisé comme navire-atelier jusqu'en 1933. A partir de 1933, il est affecté à l'école des apprentis mécaniciens et chauffeurs à Toulon, ou on peut apercevoir sa silhouette particulière à l'angle Robert, à l'entrée de la vieille darse. Il est désarmé en 1937 et vendu pour la démolition en 1938.
Caractéristiques du Vulcain ex-Kronstadt ex-Phoenicia
déplacement: 10 590 tonnes
longueur: 145 m; largeur: 15,84m: tirant d'eau: 7 m
puissance 6 000 cv; vitesse 13, 2 nœuds; 1 000 tonnes de charbon
armement sous pavillon français: 6x 75mm (dont 2x 75 mm AA) et 2 x37 mmAA.
équipage: 13 off, 393 h

Alain