mercredi 19 octobre 2011

Le croiseur néerlandais De Ruyter

Etrave du croiseur De Ruyter

Le croiseur De Ruyter, vue arrière

En 1925, les Pays Bas mettaient en service deux croiseurs de 6700 tonnes, Java et Sumatra. Le coût de construction de ces navires fit que le troisième prévu, Celebes, fut retardé d'année en année puis finalement annulé. Mais la Marine hollandaise avait besoin de trois croiseurs afin que deux soient toujours opérationnels. Il fallait donc réduire le coût pour faire accepter le budget nécessaire pendant la grande dépression. Pour ce faire, il fut prévu de construire un croiseur plus petit. Un premier projet d'un navire de 5 250 tonnes armé de 6 canons de 150 mm fut étudié, mais il fut jugé trop petit pour les besoins de la Marine. Un nouveau projet d'un croiseur de 6000 tonnes, armé de 7 canons de 150 mm, fut en fin accepté non sans mal et les crédits inscrits au budget 1932. Ce croiseur fut nommé De Ruyter et mis sur cale au chantier Wilton Fijenoord de Rotterdam en novembre 1933. Il est lancé le 11 mai 1935 et entre en service en juin 1936.
Caractéristiques du De Ruyter
Déplacement: 6 000 tw; 6442 t normal; 7548 t en pleine charge
dimensions: L.170,80 m; l.15,60 m; tirant d'eau 4,90 m
machines: 2 turbines à engrenage Parsons; 6 chaudières; 2 hélices
puissance 73 000 cv; vitesse 32 nœuds
mazout: 1000 t; rayon d'action: 5000 M à 12 nœuds
protection: ceinture 50 à 60 mm; pont blindé de 35 mm; blockhaus de 25 mm
armement: 7 canons de 150 mm pouvant être utilisés en canons AA, 10 x 40 mmAA, 8 x 12,7 mmAA, 1 catapulte et 2 avions. Equipage: 435 h
Il est stationné dans les Indes Néerlandaises, ou il devient navire amiral de la flotte le 25 octobre 1937.
Au début de la guerre, il patrouille à la recherche des navires marchands allemands réfugiés dans les eaux Indonésiennes. Après l'attaque japonaise sur Pearl Harbour, l'amiral Karel Doorman, commandant la flotte hollandaise, organise avec l'amiral américain Glassford la coopération entre les deux pays dans la sphère d'influence hollandaise.
Le De Ruyter participe à la protection des convois britanniques vers Singapour.
Il intègre la force combinée ABDA COM (américaine-britannique-hollandaise-australienne) qui est placée sous le commandement de l'amiral hollandais Karel Doorman.
Le 4 février 1942, cette flotte est attaquée par des bombardiers japonais près de Surabaya sans dommages pour le De Ruyter. Les 19 et 20 février, nouvelle attaque japonaise dans le détroit de Badung toujours sans dommages mais la chance ne devait pas durer. Le De Ruyter est coulé à la bataille de la mer de Java, victime des torpilles lancée par le croiseur lourd japonais Haguro, le 27 février 1942, entraînant la mort de 79 % de l'équipage, dont l'amiral Karel Doorman.
Alain