mardi 23 août 2011

Les U-Boote alloués à la France 1/3: les sous-marins classiques


Voici l'U471, futur Millé en 1945 dans l'arsenal de Toulon dévasté



Le sous-marin Blaison ex U123 en 1946 quitte la base de Lorient



Le Bouan ex U510 en 1948, il porte encore l'armement allemand



Le Millé ex U471 en 1946 en essais devant Toulon (photos collection Alain V)





La France a reçu après la Seconde Guerre mondiale 10 U-Boote dont quatre classiques trouvés à la libération dans les ports français; deux de dernière génération cédés par les Britanniques en 1946; et quatre sous-marins de poche ex-allemands trouvés à la libération à Dunkerque. Voici très succinctement les principales étapes de leur carrière.


Les sous-marins classiques

du type IX B:

-U123 construit chez Deschimag à Brême; sur cale le 15 avril 1939; lancé le 25 novembre 1939 en service le 30 mai 1940; désarmé le 19 aout 1944 à Lorient par la Kriegsmarine; saisi à Lorient le 10 mai 1945; il prend le nom de Blaison le 23 juin 1947; en l'honneur du Commandant Louis Blaison des FNFL disparu avec le sous marin Surcouf qu'il commandait le 19 février 1942. Le Blaison est désarmé le 1er août 1957; condamné le 18 août 1959; il est coulé comme cible le 10 septembre 1959.
Caractéristique des sous-marins du type IXB
amélioration du type IXA (plus grand rayon d'action)construits à 14 exemplaires;11 ont été détruits pendant la guerre.
déplacement: 1051 t /1178 t en plongée
dimensions: 76 m x 6,78 m x 4,78 m
diesels: 4400 cv / moteurs électriques 1000 cv;vitesse: 18,3 n / 7,3 n
gaz oïl: 166 t; rayon d'action 8700 miles à 12 n
armement: 1x 105 mm; 1x 37 mm; 6 tubes lance torpilles; 22 torpilles
effectif: 48 h

du type IXC:
-U510 construit chez Deutsche Werft à Hambourg; sur cale le 1er novembre 1940; lancé le 22 janvier 1941; il entre en service le 25 novembre 1941;. il est saisi le 10 mai 1945 à Saint Nazaire; il prend le nom de Bouan le 24 juin 1947; en l'honneur du Commandant Bouan disparu lors de la perte de son bâtiment le contre-torpilleur Bison coulé le 3 mai 1940 lors de l'évacuation de Namsos en Norvége. Le Bouan est rayé le 1er mai 1959, et démoli en 1960.
Caractéristique des sous marins du type IXC
amélioration du type IXB (plus grand rayon d'action par suite de l'utilisation de réservoirs extérieurs pour accroître la qualité de gaz oïl transporté),construits à 54 exemplaires; 48 ont été détruits pendant la guerre.
déplacement: 1120 t /1232 t en plongée
dimensions: 76 m x 6,78 m x 4,78m
diesels: 4400cv / moteurs électriques 1000cv; vitesse 18,3 n / 7,3 n
gaz oïl: 208 t; rayon d'action 11000miles à 12 n
armement: 1x 105 mm; 1x 37 mm; 6 tubes lance torpilles; 22 torpilles
effectif: 48 h

Deux du type VII C: 
-U471 construit chez Deutsche Werke à Kiel; sur cale le 25 octobre 1941; lancé le 6 mars 1943; il entre en service le 5 mai 1943; il est endommagé par les bombardements de Toulon le 6 août 1944; réparé il est remis en service par la France le 12 octobre 1946, et prend le nom de Millé; en l'honneur du Commandant Georges Millé disparu avec sous-marin le Protée le 19 décembre 1943 lors d'une mission au large de Marseille.Le Millé est désarmé en 1962, est rayé le 9 juillet 1963 et démoli.
-U766 construit par l'arsenal de Wilhemshaven; sur cale le 1er mars 1941; il est lancé le 30 juillet 1943; il entre en service en septembre 1943; il est endommagé le 21 août 1944 près de La Pallice, il est saisi à la Rochelle le 8 mai 1945; il est remis en service en 1946 et prend le nom de Laubie, du nom de Louis Laubie,ingénieur mécanicien du sous-marin le Protée disparu le 19 décembre 1943. Le Laubie est désarmé le 17 octobre 1961; condamné le 11mars 1963 et démoli.
Caractéristiques des sous marinsdu type VIIC
amélioration du type VIIB,(2 torpilles de réserve supplémentaires à l'extérieur de la coque épaisse et DCA améliorée) construits à 654 exemplaires(c'est le plus grand nombre d'U-boote construits);568 sont entrés en service; 492 ont été détruits pendant la guerre.
déplacement: 769 t /871 t en plongée
dimensions: 67,20 m x 6,22 m x 4,60 m
diesels: 2800 cv /moteurs électriques 750 cv; vitesse: 17 n / 7,5 n
gaz oïl: 114 t; rayon d'action 6500 miles à 12 n
armement:1 x 88 mm;1 x 37 mm; 5 tubes lance-torpilles; 14 torpilles
effectif: 44h

Le Bouan ex U510; le Millé ex U471 et le Laubie ex U766 ont été équipés du schnorchel, invention hollandaise de 1936, améliorée par les ingénieurs allemands en 1942, et qui équipera les premiers U-boote à la fin de 1943. La tête du schnorchel aspire l'air juste au dessus de la surface de l'eau, le sous-marin naviguant en immersion périscopique; un clapet se ferme automatiquement pour éviter l'entrée d'eau dans les moteurs; ce système permet d'utiliser les diesels en immersion périscopique donc de recharger les batteries, et de renouveler la réserve d'air comprimé du sous-marin sans faire surface, et ainsi d'améliorer considérablement son autonomie. Toutefois la navigation au schnorchel est délicate par mauvaise mer, en effet, la fermeture du clapet crée une dépression à l'intérieur du sous-marin. De nos jours un capteur stoppe automatiquement les moteurs lors de la fermeture du clapet.
Lors de leur remise en service dans la Marine nationale, les canons et mitrailleuses ont été débarqués sur tous les anciens U-boote. Par la suite, les kiosques ont été profilés.
Alain