dimanche 10 juillet 2011

Le 10 juillet 1947, le President Warfield appareille de Sète

Exodus dans le port d'Haïfa après sa prise de contrôle par les Britanniques. On remarque les dommages causés par l'assaut des soldats. Sur la banderolle, on peut lire "Exodus 1947, bateau de la Haganah".  Exodus 1947 after British takeover (note damage to makeshift barricades). Banner says: Haganah Ship Exodus 1947
Le 10 juillet 1947, President-Warfield appareille du port languedocien de Sète avec à son bord 4551 juifs d'Europe centrale, rescapés des camps de la mort et dotés de passeports en règle. En pleine mer, le bateau, qui a été affrété par l'organisation sioniste clandestine Haganah, change son nom pour celui d'Yetzia Europa (Exode de l'Europe, plus connu dans sa version anglaise d'Exodus 47). Il arbore le drapeau marqué de l'étoile de David et se dirige vers la Palestine, encore sous mandat britannique. Londres, sous la pression des Arabes, tente d'interdire le territoire aux immigrants juifs.
Fruit d'une provocation délibérée, l'Exodus 47 ne se cache pas. Il est arraisonné en vue des côtes palestiniennes par la marine britannique. Deux passagers et un membre d'équipage sont tués.
Dans le port de Haïfa, les autres passagers sont transférés sur trois bateaux cages et renvoyés vers le port français de Port-de-Bouc. Mais la plupart refusent de débarquer malgré l'asile politique offert par Paris.
Au bout de trois semaines, les Britanniques redirigent les bateaux vers Hambourg, dans leur zone d'occupation en Allemagne. Ils débarquent les passagers les 8 et 9 septembre 1947, au prix de grandes violences, et les dirigent vers des camps de personnes déplacées.
L'affaire suscite une immense émotion dans tout l'Occident et, comme le souhaitait la Haganah, elle va convaincre Londres de se sortir au plus vite du bourbier palestinien. Six mois plus tard sera fondé l'État d'Israël. (source André Larané pour Hérodote)


La vie de ce transbordeur, bateau de tourisme, héros du débarquement en Normandie et l'un des 64 navires qui transportèrent illégalement les Juifs d'Europe vers la terre promise, est l'une des plus mouvementées de l'histoire maritime.
SS President Warfield a été construit en 1927 par Pusey and Jones Corp de Wilmington dans le Delaware pour la compagnie Baltimore Sream Packet Company. Jusqu'à 1942, il desservira la ligne de Norfolk (Virginie) à Baltimore (Maryland). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il servira dans la Royal Navy puis dans l'US Navy (USS President Warfield IX-169). En juillet 1942, il est acheté par la WSA (War Shipping Administration) pour être converti en transport par le ministère anglais des transports de guerre. En route pour l'Irlande, le convoi de navires de passagers acheté par les Britanniques, est attaqué, President Warfield échappe à une torpille. A Instow (Nord-Irlande), il sert de casernement et de bateau d'entraînement. Rendu aux Américains, il participe au débarquement de Normandie et sert de base de repos à Ohama Beach. Après diverses missions sur la Seine et en Angleterre, il retourne à Norfolk et est rendu au WSA. Le 9 novembre 1946, il est vendu au Potomac Spipwrecking Co qui agit en sous-main pour la Haganah. Il entrera dans l'histoire sous le nom d'Exodus 1947. (voir ci-dessus)

Le President Warfield en route pour l'Europe.
The ship was built in 1927 by Pusey and Jones Corp., Wilmington, Delaware. The ship was formerly the packet steamer SS President Warfield for the Baltimore Steam Packet Company, carrying passengers and freight between Norfolk, Virginia, and Baltimore, Maryland, in the United States, from the ship's launch in 1928 until 1942. During World War II, it served both the Royal Navy and the United States Navy; for the latter as USS President Warfield (IX-169).