jeudi 14 juillet 2011

14 juillet 1918, Quentin Roosevelt, fils cadet du président américain meurt dans le ciel de France

14 juillet 1918, Quentin Roosevelt, le fils cadet du président Théodore Roosevelt meurt dans un combat aérien dans le ciel de France. Sa mémoire sera honoré par la Marine française qui donnera son nom à deux navires.

Le torpilleur russe Boiky qui, armé par la Marine nationale pendant la Révolution russe, a brièvement porté le nom de Quentin Roosevelt.


L'aviso garde-pêche Quentin Roosevelt ex-Flamant, qui a porté le nom du jeune héros américain de 1918 à sa démolition en 1955.

Quentin Roosevelt, fils cadet du président des Etats Unis Théodore Roosevelt, est né le 19 novembre 1897. A l'entrée en guerre des Etats Unis, il entre dans l'armée et devient aviateur, il est affecté en France à la base d'Issoudun où il est pilote au 95 th Aero Squadron. Son avion, un Nieuport 28, est abattu par un avion allemand, le 14 juillet 1918, lors d'un combat aérien près de Chateau-Thierry.
Deux navires de guerre français prendront le nom de Quentin Roosevelt.
D'abord, et pour une brève période, un torpilleur russe de 350 tonnes, le Boiky, lancé en 1901. Réfugié à Saigon, lors de la Révolution russe, il est nolisé par la France, et est alors renommé Quentin Roosevelt. Il sera rendu à la Russie à Bizerte en 1919, il sera démoli en 1925.

Ensuite, et plus durablement, l'aviso Flamant, seul de son type, mis sur cale en 1913 à Rochefort, dont la construction a été très retardée par la Grande guerre. Il est lancé en décembre 1916 et entre en service en avril 1918. Il est renommé Quentin Roosevelt à la fin de l'année 1918.
L'aviso Quentin Roosevelt est utilisé jusqu’à la Seconde Guerre mondiale comme garde-pêche en Manche, en Mer du Nord et en Mer d'Irlande. Il participe à la bataille de Dunkerque en mai 1940. Saisi par les Britanniques, le 3 juillet 1940, il est utilisé pour l'entraînement par la Royal Navy, armé par un équipage belge, les FNFL manquant de personnel disponible pour un navire aux faibles capacités militaires. Il est rentré en France en juin 1945 et est démoli en 1955.

Caractéristiques de l'aviso Quentin Roosevelt ex-Flamant:
déplacement: 585 tonnes
dimensions: 50,00 m x 8,42 m x 5,80 m
puissance: 1200 cv; vitesse 14,5 nœuds; charbon 105 tonnes
armement: 1 x 75mm, 1 x 47 mm
équipage: 53 hommes






Alain