mardi 7 juin 2011

6 juin 1944, les ports artificiels du débarquement en Normandie

Il y eut deux ports artificiels, l'un en face d'Omaha Beach ou débarquaient les Américains, l'autre en face d'Arromanches, zone de débarquement des Britanniques. La tempête du 20 juin 1944 détruisit totalement le premier.
Les ports artificiels ou Mulberries étaient protégés par des Gooseberries constitués de blockships c'est à dire de vieux navires reformés lestés et coulés pour constituer des brise-lames; parmi ceux-ci un certain nombre de vieux navires de guerre dont voici quelques photos.


Les gooseberries. Au premier plan, le vieux cuirassé britannique Centurion de 1913, déclassé depuis 1926, qui termine sa carrière en Normandie. A droite, un caisson Phoenix et un digue constituée de navires coulés.
Ici on aperçoit sur la droite, le vieux cuirassé français Courbet qui a été remorqué depuis Portsmouth ou il était depuis le 20 juin 1940, utilisé par les FNFL, il a été coulé le 9 juin 1944 devant Hermanville, il sera démoli sur place après la guerre.

Le vieux croiseur britannique Dragon du type D, datant de 1918, mis a la disposition de la marine polonaise en 1943, il est remplacé par le Danae du même type mais en meilleur état et coulé comme blockship en Normandie.

Sur cette photo on peut voir deux anciens croiseurs coulés comme blockships en Normandie. Le croiseur néerlandais Sumatra lancé en 1920, et le britannique Durban du type D lancé en 1919.
Alain