mercredi 8 juin 2011

La vie un peu chahutée du Ville de Marseille

Arrivée à Casablanca du paquebot Ville de Marseille de la CGT
Ville de Marseille (deuxième du nom à la CGT), sister-ship du Ville de Tunis (1952). Prévu pour desservir les lignes d’Afrique du Nord, il est modifié en cours de construction pour être affecté à la ligne Bordeaux-Casablanca en juin 1951. Il effectue la traversée en 48 heures et une traversée aller-retour chaque semaine. C'était le début prometteur d'une vie chahutée.
Sur le pont arrière du Maroc sur la ligne Bordeaux-Casablanca en1955
Maroc à quai à Casablanca
En décembre, il est rebaptisé Maroc. Au printemps 1953, en remplacement du De Grasse, vendu à la Canadian Pacific, il fait une rotation vers les Antilles et la Côte ferme.
En janvier 1956, il est transformé pour être reversé sur les lignes d’Afrique du Nord, son affectation prévue à l'origine mais il sera remplacé par un plus petit paquebot, Ville de Bordeaux, ex-Saga.


Ville de Marseille
Paquebot acier construit en 1949 aux forges et chantiers de la Méditerranée à La Seyne sur mer. Longueur (ht): 142m Longueur(pp): 136m Largeur: 19,45m Jauge brute: 9576 tx.
Port en lourd: 1865 ts. Type de moteur: 2 groupes de turbines Parsons à engrenages simple réduction, 2 hélices Puissance: 14500 cv Vitesse en service: 23 nœuds


Toutefois, en février 1956, on le retrouve sur ces mêmes lignes. Il est réquisitionné en août 1956 pour l’opération de Suez.


16 janvier 1959, Le paquebot Ville de Marseille arrive au port de la Joliette. Il revient d'Algérie avec à son bord des libérés du contingent.

Début 1960, il se signale par une collision avec le sous-marin Laubie (voir ci-dessous) auquel il enlève les gouvernails et cinq mètres de coque! (Vraiment porte-poisse, le Laubie était entré en collision avec la frégate La Surprise en 1950 et enlèvera aussi l'avant du sous-marin Espadon en 1961).
Il est transféré en janvier 1969 à la CGTM. Il sera démoli en 1973 à Bilbao, en Espagne.
Curiosité: Le Ville de Marseille, l'un des quatre sister-ships de 1910-1911 de la Compagnie havraise péninsulaire (CHP) était lui-aussi un fameux porte-poisse à la vie chahutée

Mai 1960: scène de réconfort au mess des officiers après l'abordage du Ville de Marseille.