mardi 29 mars 2011

29 mars 1941, la bataille du cap Matapan


Fiume (au 1er plan), Zara et Pola, les trois croiseurs coulés à la bataille du cap Matapan



Les croiseurs Fiume, Zara et Pola, côte à côte à Naples en 1938



Le porte-avions britannique Formidable dont les avions ont permis la victoire du cap Matapan
(photos collection Alain V)

La bataille du cap Matapan, qui s'est déroulée les 28 et 29 mars 1941, mit aux prises la Marine italienne et la Royal Navy, au large du cap Matapan, au sud du Péloponnèse. Les Italiens font le siège de Malte, base navale et aérienne britannique, d'où ceux-ci peuvent facilement attaquer les convois de l'Axe vers la Libye. Les Britanniques soutiennent la résistance grecque face à l'attaque italienne commencée en octobre 1940, en envoyant des convois au départ d'Alexandrie leur base principale en Méditerranée vers Le Pirée. Les Italiens décident donc d'envoyer leur flotte attaquer les convois britanniques.
Sur le papier, la flotte italienne est largement supérieure à l'escadre britannique en Méditerranée. Les Italiens disposent de deux cuirassés modernes de 35 000 tonnes, de 7 croiseurs lourds, de nombreux croiseurs légers et destroyers plus rapides que les britanniques, et tous des bâtiments modernes.
Les Britanniques ne peuvent aligner qu'un porte-avions le Formidable, 3 cuirassés anciens le Barham, le Valiant et le Warspite du type Queen Elizabeth, datant de la Première Guerre mondiale mais modernisés (sauf le Barham), et 9 destroyers.
Toutefois lors de l'affrontement qui a lieu le 28 mars entre les deux flottes, le porte-avions Formidable va faire la différence. L'amiral Cunningham qui commande la flotte britannique envoie les avions torpilleurs du Formidable à l'attaque du cuirassé Vittorio Veneto, qui échappe de peu aux torpilles et l'amiral Iachino qui commande la flotte italienne se replie. Les bombardiers-torpilleurs britanniques les poursuivent et le cuirassé Vittorio Veneto est atteint par une torpille qui l'oblige à ralentir à 12 noeuds; le croiseur lourd Pola est stoppé par une torpille dont l'explosion a noyé ses machines. L'amiral italien détache alors la 1ère division de croiseurs pour soutenir le Pola en détresse.
La suite de la bataille va se passer dans la nuit du 28 au 29 mars 1941. Les croiseurs lourds Zara et Fiume attendent le Pola pour lui venir en aide. Démunis de radars, ils n'ont pas vu venir les cuirassés de l'amiral Cunningham. Le Warspite, le Valiant et le Barham les surprennent en pleine nuit, les projecteurs des batiments britanniques les illuminent brusquement et les croiseurs sont proprement exécutés à coups de 380 mm. Le Pola, toujours immobilisé, et les contre-torpilleurs de l'escorte, Alfieri et Carducci, sont coulés par les torpilles des destroyers britanniques Jervis et Nubian. Le cuirassé Vittorio Veneto sera, lui, sauvé par la nuit, les avions du Formidable ne le retrouvant pas. L'amiral Iachino, arrivé à Tarente, apprit par la radio la perte de cinq de ses navires.
Cette victoire totale des Britanniques, alors que la supériorité navale semblait acquise aux Italiens, est à mettre à l'actif de leur unique porte-avions et de leurs radars. L'un et les autres manqueront aux Italiens pratiquement jusqu'à la fin de la guerre, un essai de radar sera bien tenté par ces derniers en 1942 mais il est déjà trop tard.

Caractéristiques des croiseurs du type Zara
11500 tonnes à 11900 tonnes; 14200 tonnes à 14600 tonnes en pleine charge
(10 000 tonnes déclarés officiellement)
dimensions: L 182,82 m; l. 20,62 m; tirant d'eau 6,15 m
puissance : 95 000 cv; vitesse 32 noeuds - machines turbines à en grenages Parsons; 8 chaudières Yarrow; 2 hélices; mazout 2 200 tonnes
effectif: 30 officiers et 800 hommes
protection: ceinture cuirassée de 150 mm au plus fort; pont blindé de 70 mm; tourelles 150 mm
Armement: 8 canons de 203 mm 12 canons de 100 mm 8 x 37 mmAA 8 x 13,2 mmAA 1 catapulte; 2 avions

Zara est mis sur cale en 1929 à La Spezia; lancé le 27 avril 1930; en service en octobre 1931
Fiume est mis sur cale en 1929 à Trieste; lancé le le 27 avril 1930; en service en novembre 1931
Pola est mis sur cale en 1931 à Livourne; lancé le 5 décembre 1931; en service en décembre 1932
Un quatrième croiseur, le Gorizia dû à des travaux d'entretien à la Spezia de ne pas participer à la bataille du cap Matapan. (Voir également "Les croiseurs lourds italiens" sur le blog Adhémar).

Alain