jeudi 6 janvier 2011

Quand une escadre russe se déplace à Menton pour rapporter à Saint-Pétersbourg les restes d'un amiral mort depuis 75 ans

L'amiral Ivan Konstantinovich Grigorovitch en 1914


Le cuirassé Tsarévitch dont l'amiral Grigorovitch a été le commandant en 1899 après avoir suivi son achèvement à La Seyne

Le dreadnought Gangut, un des navires initié par l'amiral Grigorovitch

Le Novik, premier d'une série de 45 destroyers très performants, initiés par l'amiral Grigorovitch, dont la plupart ne seront terminés que sous l'ère soviétique
Le croiseur lance-missiles Moskva, navire amiral de la flotte russe de la mer Noire, qui est venu à Menton en juillet 2005, chercher les cendres de l'amiral Grigorovitch, pour les rapporter à Saint-Pétersbourg

La frégate Pytlivyi qui escortait le croiseur Moskva dans sa mission (photos collection Alain V)

Le 24 juillet 2005, le croiseur lance missiles Moskva, navire amiral de la flotte russe de la mer Noire, et la frégate Pytlivyi sont venus chercher à Menton, les restes d'un amiral russe, ancien ministre de la Marine du Tsar.
Ayant assisté à ce déploiement naval destiné à rapporter les cendres de l'amiral Ivan Konstantinovitch Grigorovitch, du cimetière de Menton où il était inhumé à Saint-Pétersbourg, je me suis tout naturellement intéressé à l'histoire de cet amiral.
L'amiral Grigorovitch est né le 26 janvier 1856. En 1874, il sort diplômé de l'Ecole navale, il est affecté à la flotte de la Baltique de 1874 à 1886. Après avoir exercé plusieurs commandements, il séjourne en Grande Bretagne et sert dans la Royal Navy. En 1898, il est chargé de la supervision de la construction à La Seyne, près de Toulon, du cuirassé Tsarévitch, et du croiseur-cuirassé Bayan. En 1899, il prend le commandement du cuirassé Tsarévitch en achèvement à flot.
Le 28 mars 1903, il est affecté à la 1er escadre du Pacifique avec le grade de contre-amiral et prend le commandement de Port-Arthur où il se distingue par ses qualités d'administrateur pendant le siège de la forteresse. En 1905-1906, il est chef d’état-major de la flotte de la mer Noire. Pendant cette période troublée, il échappe à un attentat. En décembre 1906, il est affecté à l'escadre de la Baltique, il fait construire le premier sous-marin de la Marine impériale russe. Le 9 février 1909, il est nommé vice-ministre de la Marine impériale de Russie et élevé au grade de vice-amiral, le 29 mars de la même année.
Le 19 mars 1911, il est nommé amiral, et ministre de la Marine impériale Russe. De 1911 à 1914, il lance quantité de projets. Pendant cette période, qui vit la commande des Dreadnoughts type Gangut et Imperatriza Maria, de nombreux croiseurs dont les Svetlana, de 45 grands destroyers des types Novik et dérivés, il fut à l'origine de la Marine soviétique puisque la plupart des unités achevées jusqu'en 1930 en URSS, ne furent que la continuation des programmes lancés par lui. Ensuite, l'URSS s'est fait assister par l'Italie pour la conception et la construction de ses nouvelles unités, le savoir-faire avait disparu. Sans la Révolution de 1917, la flotte de la Baltique serait restée invincible.
Très apprécié du Tsar Nicolas II, l'amiral Grigorovitch fut le ministre de la marine qui obtint les meilleurs résultats, il sut tirer les leçons des lacunes révélées par la guerre russo-japonaise, et reconstruisit la flotte russe sur de nouvelles bases. Sous sa direction fut créée une nouvelle flotte, la flotte de l'Arctique.
Le 22 mars 1917, il est démis de ses fonction par le régime bolchevique, il décide néanmoins de rester dans son pays. En 1920 il est membre du personnel de la Commission historique et des archives de la Marine.
En 1924, gravement malade, il quitta la Russie afin de recevoir des soins médicaux. Il se rendit alors à Menton, ou il vécut ses dernières années, dans un état d’extrême pauvreté. Il refusa la pension que la France comme l'Angleterre lui proposait. Il termina sa vie en peignant des paysages marins, qu'il vendait pour vivre.
Le 3 mars 1930, il décéda à Menton dans le plus grand dénuement, et fut enterré dans le carré russe du cimetière du château. Dans son testament, il avait émis le vœu d’être inhumé à Saint-Pétersbourg, au coté de son épouse.
Son vœu sera exaucé, 75 ans plus tard.
Le 5 juillet 2005, le croiseur lance missiles Moskva et la frégate Pytlivyi, quittaient leur base de Sébastopol, pour venir à Menton, ou ils demeurèrent sur rade plusieurs jours. Le 24 juillet dans une cérémonie émouvante à laquelle assistaient les élus locaux, les amiraux commandants les flottes russes de la mer Noire et de la Baltique, et ses deux petites-filles. Ses cendres furent amenées du cimetière du château à Menton jusqu'au port à travers la ville sur un affût de canon, gardé par des marins russes impeccables lui rendant les honneurs, douze coups de canons retentirent, l'urne recouverte du drapeau russe fut apportée à bord du Moskwa, puis transportée à Saint-Pétersbourg ou le 26 juillet, le cortège funèbre passa devant l'Amirauté. L'amiral fut inhumé dans la crypte familiale du cimetière de Nikolskoi, au monastère Alexandre-Nevski.
La marine française était représentée à la cérémonie du 24 juillet, par la frégate furtive Guépratte venue de Toulon.

Caractéristiques des navires chargés de cette mission.
Le croiseur Moskva:
Il appartient à une série de quatre dont trois ont été achevés: Moskva ex-Slava;
Marshal Ustinov ex-Admiral Lobov et Varyag ex-Chervona Ukraina. Les noms ayant été changés en 1995.
Le Moskva a été mis sur cale le 4 octobre 1976, au chantier Kommuna de Nikolaev en Ukraine (alors en URSS), lancé le 27 juin 1979, et est entré en service le 28 décembre 1982
Déplacement: 9 380 tonnes; 11 490 tonnes en pleine charge
dimensions: longueur 186,40m; largeur 20,80 m; tirant d'eau 8,40 m
propulsion;110 000 cv ; 4 turbines à gaz de 27 500 cv pour la marche à grande vitesse, et 2 turbines à gaz de 10 000 cv pour l'allure de croisière; 2 hélices; vitesse 32 nœuds
l'armement comporte 16 missiles SS- N-12; 8 x 8 missiles SA-N6; 2 systèmes SA-N4.
2 canons de 130 mm AA;6 x 6 de 30 mm AA
10 tubes lance- torpilles
2 LR RBU 6000
1 hélicoptère
équipage: 66 officiers,419 hommes

La frégate Pytlivyi appartient au type Krivak II
elle a été mise sur cale le 27 juin 1979 au chantier Yantar de Kaliningrad, lancée le 16 avril 1981 et entrée en service le 30 novembre 1981.
Déplacement: 3 100 tonnes; 3 800 tonnes en pleine charge
propulsion: 56 000 cv; 2 turbines à gaz de 28 000 cv pour la marche à grande vitesse, et 2 turbines à gaz de 9 500 cv pour l'allure de croisière; 2 hélices; vitesse 31 nœuds
l'armement: 4 missiles SS- N-14; 2 systèmes SA- N4;
2 canons de 100 mm AA
2 LR RBU 6000
8 tubes lance- torpilles
équipage 26 officiers,173 hommes.

La frégate française Guépratte, représentant la marine nationale à la cérémonie, est la dernière frégate furtive du type La Fayette.
Construite, comme ses cinq soeurs à Lorient, mise sur cale en octobre 1998, lancée le 3 mars 1999, elle est entrée en service le 29 octobre 2001.
Ces batiments déplacent 3 200 tonnes, 3 600 en pleine charge
dimensions: longueur 125 m; largeur 15,40 m; tirant d'eau 4,80 m
machines: 4 diesels SEMT Pielstick, puissance 21 000 cv, vitesse 25 noeuds, 2 hélices à pales orientables, 1 propulseur d'étrave.
armement: 8 missiles Exocet MM40
1système Crotale naval CN2 (18 missiles)
1 x 100 mm AA; 2 x 20 mm AA
1 hélicoptère Panther
Equipage: 15 officiers, 138 marins (équipage partiellement féminisé)
Alain