mercredi 12 janvier 2011

Le croiseur protégé Olympia,le vainqueur de la bataille de la baie de Manille.

Le croiseur protégé Olympia en 1898


Le croiseur protégé Olympia en 2007 navire musée à Philadelphie (photos collection Alain V)




Une lectrice ayant évoquée le croiseur Olympia à propos du Georgios Averoff ,bien qu'il ne s'agisse pas d'un croiseur-cuirassé, voici son histoire.


Le croiseur protégé Olympia, seul de son type, est mis sur cale le 17 juin 1891, dans le chantier Union Iron Works de San Francisco en Californie, lancé le 5 novembre 1892, il entre en service le 5 février 1895.
A son entrée en service, l'Olympia est affecté à l'escadre d'Asie en qualité de navire amiral, et rallie Yokohama au Japon.
Il se rend à Vladivostok pour les cérémonies du couronnement du Tsar Nicolas II, de mai 1896 jusqu'à la fin 1897, il fait escale dans les ports japonais et chinois. Le 3 janvier 1898, le commodore George Dewey est nommé commandant de l'escadre d'Asie, et embarque sur l'Olympia.
Suite à la destruction du cuirassé Maine à la Havane par suite d'une explosion que les américains attribue à des espagnols de Cuba, la guerre Hispano-américaine est déclarée le 25 avril 1898.
Le 1er mai 1898, le commodore Dewey à la tête de l'escadre d' Asie composée outre l'Olympia, des croiseurs Boston, Raleigh et Baltimore, des canonnières Petrel et Concord , gagnait la bataille de la baie de Manille; aussi appelée bataille de Cavite; aux Philippines, sur l'escadre espagnole du contre- amiral Montojo, composée des croiseurs Castilla, Velasco, Austria, Cuba, Luzon, Cristina, Uloa et de la canonnière Duere.
Le 20 juin 1898, les forces américaines débarquaient à Cuba; le 13 aout, l'Olympia tirait sur la citadelle de Manille qui se rendait, tandis que la ville était occupées par les forces américaines; les espagnole capitulaient le 17 juillet à Cuba. Le 20 mai 1899, l'Olympia quittait définitivement Manille pour rentrer par Hong Kong, Singapour, Colombo, Suez, Trieste, Naples, Villefranche, Gibraltar et New York, ou le vainqueur de la bataille de Manille est accueilli triomphalement.
En 1901, l'Olympia entre en refonte, l'artillerie principale est modernisée, les tubes lance torpilles supprimés.
En 1902, l'Olympia devient navire amiral de l'escadre de l'Atlantique, en mai 1904, il part pour une croisière en Europe, il touche successivement Gibraltar, la Grèce, Fiume, la Turquie,Cherbourg, la Norvège et la Grande Bretagne et rentre à Philadelphie le 26 octobre 1904. En avril 1906, il entre en travaux de remise en état à Norfolk jusqu'en juin 1907; le 27 aout 1909 il est placé en réserve à Charleston, utilisé comme dépôt pour les torpilles. L'armement est débarqué, et remplacé par 12 canons de 100 mm; le 25 juin 1917 il s'échoue dans le chenal de Block Island, il est déséchoué le 7 juillet, son armement est remplacé par des canons de 127 mm,en 1918, il effectue plusieurs missions d'escorte de navires marchands jusqu'en Ecosse, puis gagne la région de Mourmansk par suite de la révolution Russe, en 1919 et 1920 il fréquente des eaux plus chaudes: Gibraltar,Venise, cotes dalmates, mer Noire, il rentre à Philadelphie en 1921; en octobre 1921 il se rend au Havre pour ramener aux Etats-Unis, le corps du soldat inconnu, qui sera inhumé au cimetière d'Arlington, le 11 novembre 1921. A la fin de l'année 1922, l'Olympia est désarmé.
En 1925, le congrès interdit la vente du bâtiment à un chantier de démolition.
Le 30 juin 1931, il prend le sigle IX- 40, en avril 1945 il passe au bassin pour la première fois depuis 23 ans. Le 11 septembre 1957, l'association chargée de sauvegarder l'Olympia est crée, des canons de 127 mm provenant du cuirassé Colorado sur le point d’être démoli sont montés à bord, des tourelles factices de 203mm sont installées sur les barbettes d'origine, pour lui rendre l'apparence qu'il avait en 1898. Il est ouvert au public depuis 1959, et est rattaché à l'Indépendence Seaport Muséum de Philadelphie, depuis le 1er janvier 1996.

Caractéristiques:
déplacement 5 865 tonnes;6 558 tonnes en pleine charge
dimensions longueur 104,87 m, largeur 16,15 m, tirant d'eau 6,55 m
armement:4 canons de 203mm
10 canons de 127mm
14 canons de 57 mm
6 x37 mm
6 tubes lance torpilles.
protection pont blindé de 120 mm au dessus des machines
tourelles 88 mm; barbettes 114mm;
équipage en 1898: 33 officiers et 378 hommes




Alain