jeudi 4 novembre 2010

Le torpilleur Bourrasque pendant l'évacuation de Dunkerque

Ce sont pas moins de 38 bâtiments de guerre et 89 navires auxiliaires français qui ont participé à l'évacuation des troupes franco-britanniques de Dunkerque en 1940.  

 
Parmi ses pertes, 7 torpilleurs sont coulés, dont Bourrasque (ci-dessus), touché, le 30 mai, par une mine, causant la mort d'environ 500 soldats et marins.


Un autre torpilleur, Branle-Bas, s'apprêtant également à gagner Douvres, se porte au secours des survivants dans une mer, par chance, relativement calme.


Appelés torpilleurs d’escadre pour les différencier des contre-torpilleurs, la classe "Bourrasque" devient le premier standard de destroyer a être contruit en France après la Première Guerre mondiale. Les douzes navires de la classe vont être lançés en 1924-25 et admis en 1926-27 au service actif, regroupés en Division de Torpilleurs (DT) par groupe de trois. Plus de la moitié sera perdue pendant la Deuxième Guerre mondiale. Son armement était très puissant (quatre tourelles simple de 130mm) pour l’époque mais la cadence de tir était vraiment lente (quatre à cinq salves par minute). Sur certains navires, la tourelle numéro trois sera enlevée en 1940 pour améliorer la stabilité.
Sa défense antiaérienne constituée de seulement un canon de 75mm et de deux mitrailleuses de 8mm se verra renforcée dans les années trente par le remplacement du canon de 75mm par deux de 37mm puis par l’adjonction de mitrailleuses de 13.2mm. Les survivants se verront équipés en 1943 d’un canon bofor de 40mm et de 3 canons de 20mm supplémentaires.
Il est aussi équipé de deux affûts triple lance-torpilles et de deux grenadeurs sous-marins (20 grenades de 250kg chacunes) mais ne posséde pas d’appareil pour pouvoir repérer les sous-marins.
Construit aux Ateliers et Chantiers de France, lancé en août 1925, Bourrasque entre en service en septembre 1926.
Affecté à la 4e Division de Torpilleurs, il participe à l’escorte de convois avant de heurter une mine et couler en mai 1940 alors qu’il participe à l’évacuation de Dunkerque. (Source 3e DLM)