lundi 1 novembre 2010

Le Sidi-Bel-Abbès II et ses emménagements




Sidi-Bel-Abbès II de la SGTM et ses emménagements, salle à manger de classe touriste et bar-fumoir de première classe. (coll. agence Adhémar)

La Société générale des transports maritimes (SGTM) des frères Talabot se crée en 1865 pour relier Bône puis Alger, Oran, Bougie et Philippeville à Marseille et Sète, avec les vapeurs Marocain, Numidie et Ville de Nice. Plus tard, France, Russie, Algérie, Sidi-Brahim, Sidi-Ferruch I et II, et Mont-Viso. La SGTM mit ensuite en service, après la Grande Guerre, Alsina, Campana, Gouverneur général Laferrière et Sidi-Bel-Abbès. Après la Seconde Guerre mondiale, ce furent Sidi-Bel-Abbès II, Sidi-Ferruch III, Sidi-Mabrouk et Sidi-Obka.

Caractéristiques
de Sidi-Bel-Abbès II: Longueur: 122,5m Largeur: 16,2m Tonnage: 5324t
Construit en 1948 par Swan, Hunter & Wigham Richardson Ltd., Newcastle, England Armateur: Compagnie Générale Transméditerranée (CGTM) Vitesse: 20 nœuds (37 km/h) Passagers: 606 (406 lits)
Autres noms: Apollonia (1963), Precious (1988).
Commandé par la Compagnie de navigation mixte sous le nom Président-de-Cazalet en même temps que son sister-ship El Kantara II (rebaptisé ensuite Président-de-Cazalet), il sera racheté par la Compagnie générale transméditerranée (CGT) qui lui donnera le nom de Sidi-Bel-Abbès.
En 1963 il est vendu à Hellenic Mediterranean Lines (HML) pour le service Venise-Pirée-Haifa. Il prend le nom de Apollonia. En juin 1980, il est désarmé à Chalkis, Grèce. En 1988, il est vendu à un acheteur inconnu qui le revendra immédiatement pour la démolition. Le 9 septembre 1988 il arrive à Alang, Inde pour être démoli par Arya Steel Ltd.

Sidi-Bel-Abbès (1929-1943), premier du nom, torpillé en Méditerranée par un sous-marin allemand.