mercredi 13 octobre 2010

Les vapeurs de la R and O dans les grands lacs et sur le Saint-Laurent

Bateau à roues à aubes Kingston de la R and O
sur les grands lacs américains. 
(coll agence Adhémar)

Vapeur de croisière de luxe Toronto de la R & O sur les grands lacs américains
près des Mille îles.
(coll agence Adhémar)

Au printemps de 1845, le bateau à aubes de Jacques Sincennes s'engage dans le fleuve Saint-Laurent puis remonte le courant en direction de Montréal. Son entreprise porte le nom de Compagnie de Richelieu. Dans les années soixante, il fait construire les trois plus beaux bateaux fluviaux, Montréal, Québec et Canada. En 1874, Sir Hugh Allen fusionne sa Ontario Navigation Co avec la Richelieu. La compagnie R (Richelieu) and O (Ontario) était née. En 1895, Louis-Joseph Forget prend la relève et fait le pari du développement du tourisme en construisant de beaux bateaux de croisière (Kingston, Toronto et Montréal) et des hôtels.
En 1913, Grant Morden réussit la fusion de onze entreprises de navigation commerciale, parmi lesquelles R & O est la plus importante. C'est la naissance de la CSL, Canada Steamship Lines qui tient aujourd'hui par sa flotte un grand rôle international.