lundi 11 octobre 2010

Le port de Boulogne-sur-Mer au début du XXe siècle

Le port de Boulogne-sur-Mer au début du XXe siècle


Même s'il est historique de faire remonter l'activité portuaire de Boulogne-sur-Mer à l'époque gallo-romaine puisque c'est de là que partaient déjà les bateaux pour l'Angleterre ; qu'au Moyen Âge l'activité était telle que l'on a procédé à de nombreux aménagements principalement pour se défendre des invasions des Saxons et des Vikings ; et que de nombreux travaux sont entrepris aux XVIe et XVIIe siècle, ce n'est qu'au XIXe siècle qu'il est procédé à de véritables travaux d'aménagement du port.
C'est d'abord pour le projet d'invasion de l'Angleterre de Napoléon qu'est construit un quai et creusé un bassin semi-circulaire pour accueillir la flotte française. Plusieurs forts sont construits, un arrière-port est aménagé pour abriter le reste de la flotte. Après l’abandon du projet, le port sera complètement négligé.
En 1822, accoste le premier navire à vapeur en provenance de Douvres puis on assiste dans les années 1830, à une lente reprise des travaux. Ainsi de 1829 à 1839 sont construites de nouvelles jetées, le port est dévasé et le pont Marguet (nom de l'ingénieur qui conçu le port) voit le jour.
En 1843, c'est la mise en service de la ligne de transport de voyageurs Boulogne-Folkestone
L'accélération continue du trafic amène la construction d’un bassin à flot, le bassin Napoléon (1858 -1868). Deux projets sont portés à l’ordre du jour. Faire de Boulogne un port toujours accessible quel que soit le temps, ce qui nécessite de l’abriter avec la construction de la digue Carnot en 1879 et faire de Boulogne un port suffisamment profond pour accueillir les gros tonnages.
En 1889, le nouveau bassin à flot accueille son premier bateau transatlantique venant des Etats-Unis. Boulogne devenait cette année-là une escale sur la ligne Amsterdam (Roterdam)-New York de la Holland America Line.
S’en suivront de nombreuses années de visites de paquebots du monde entier qui apporteront aussi une forte croissance commerciale
De 1904 à 1911, est construit le bassin Loubet pour le commerce et la pêche et est creusée une souille pour augmenter la profondeur du port et accueillir les bateaux transatlantiques de plus en plus gros. C'est aussi le prolongement de la digue Carnot ainsi que la construction de la digue Nord.
En 1914, le port de Boulogne est le premier port de pêche (plus de 50 000 tonnes de poissons), le sixième en commerce (avec 800000 tonnes de fret) et le premier port trans-Manche pour le transport des voyageurs (plus de 400000 passagers). Le chemin de fer profite au port de Boulogne en permettant la liaison entre Paris et l’Angleterre via Boulogne.