jeudi 16 septembre 2010

Quand nos navires de guerre sont devenus des musées

Arrivée du Maillé-Brézé à Nantes en 1988 (collection Alain V)

A l'occasion des journées du Patrimoine, je rappelle le nom des navires de guerre français conservés et qui peuvent en principe être visités:
L'escorteur d'escadre Maillé-Brézé du type Surcouf (T47) lancé en 1954 à Lorient refondu AS M en 1968, qui se trouve à Nantes depuis l'été 1988.

Le Redoutable devant la Cité de la Mer à Cherbourg (coll agence Adhémar)
Le sous-marin Le Redoutable, premier submersible nucléaire français, lancé en 1967 à Cherbourg, qui se trouve dans la Cité de la Mer de sa ville de naissance depuis 2002. (voir ci-dessus)
Le sous-marin Alose du type Naïades de 1904, renfloué et classé monument historique, qui se trouve à Marseille au siège de la Comex.
Le sous-marin Espadon du type Narval lancé en 1958 au Havre, qui se trouve à Saint-Nazaire depuis 1986.
Le sous-marin Argonaute du type Arethuse, lancé en 1957 à Cherbourg, qui se trouve à Paris à la Cité des sciences et de l'industrie de La Villette depuis 1991.
Le sous-marin Flore du type Daphné lancé en 1960 à Cherbourg, qui se trouve à Lorient dans l'ancienne base de Kéroman, ouverte au public depuis mai 2010
Alain