lundi 13 septembre 2010

L'abordage du S/S Orania dans l'avant-port de Porto le 19 décembre 1934 par le S/S Loanda.

Orania se présente à l'entrée du port de Leixoes (Portugal). Au large, on distingue le Loanda.
L'abordage du paquebot hollandais S/S Orania par le paquebot portugais Loanda dans le port artificiel de Leixoes (avant-port de Porto), le 19 décembre 1934, a été photographié étape par étape par Kurt Baltschun depuis le navire allemand Ceuta et publié dans l'hebdomadaire L'Illustration n° 4801 du 9 mars 1935 (collection agence Adhémar).
Orania étant à l'ancre, Loanda entre à son tour…

…et pour une cause inconnue se dirige vers Orania : l'abordage est inévitable.
La collision se produit à l'arrière de la passerelle de l'Orania
Sous le choc, le paquebot hollandais s'incline à tribord, le Loanda fait machine arrière…
…et mouille son ancre, on distingue la brèche dans l'Orania.
L'eau envahissant l'Orania, celui-ci s'incline rapidement à bâbord.
L'Orania sombre si rapidement que l'équipage n'a pas le temps de mettre les canots de sauvetage à l'eau. Les passagers évacuent alors le navire dans des barques venues du port.
La bande du navire s'accentue
…et le pont est bientôt au niveau de l'eau.
L'Orania complètement sur le flanc va chavirer…
…cependant que le Loanda, sans grand dommage, change de mouillage. Il n'y aura aucune victime à cette étrange collision.
Lancé le 1er octobre 1921 par Workman, Clark & Co., Belfast (yard n° 379) pour la Koninklijke Hollandsche Lloyd (Royal Holland Lloyd)*, Amsterdam, Orania était un paquebot de 9763 GRT, long de 137,24 m, large de 18,10 m, deux cheminées, deux mâts, deux hélices. Sa vitesse était de 15 noeuds propulsé par quatre turbines à vapeur, double réduction, 1246 NHP. Enregistré à Amsterdam.
Il possédait 154 cabines de première classe, 68 de deuxième, 120 intermédiaires et 850 places de troisième. Son voyage inaugural a été d'Amsterdam à Las Palmas - Pernambuco - Bahia - Rio de Janeiro - Santos - Montevideo et Buenos-Aires en 1922. Il sera ferraillé sur place après son éperonnage. *Koninklijke Hollandsche Lloyd (Royal Holland Lloyd), fondée en 1899 pour transporter du bétail et du frêt entre Amsterdam et l'Amérique du Sud. Le commerce de bétail a cessé en 1903 lorsque le gouvernement britannique a interdit l'importation de bovins vivants en raison de l'épidémie de fièvre aphteuse en Argentine et en 1906, la société s'et tournée vers la clientèle d'émigrants d'Amsterdam à Buenos Aires avec des escales à Boulogne, Plymouth, La Corogne, Lisbonne, Las Palmas, Pernambuco, Bahia, Rio de Janeiro, Santos et Montevideo. Entre 1917 et 1919, la compagnie a également fait quelques escales à New York. Les services passagers ont cessé après 1935, mais la compagnie a continué d'exécuter un service de frêt en Amérique du Sud et elle est maintenant intégré au groupe Nedlloyd.

Lancé le 25 septembre 1920 sous le nom de Wurzburg, par Bremer Vulkan, Vegesack (yard n° 435), pour la North German Lloyd, Brême. C'était un cargo à passagers de 4985 GRT, long de 402,2 pieds, large de 47,1 pieds, une cheminée, deux mâts, une hélice. Sa vitesse était de 12 noeuds propulsé par un moteur à triple expension de 2200 Ihp.
Il possédait 31 cabines de deuxième classe et 1012 places de troisième. Son voyage inaugural a été de Brême à Baltimore le 8 décembre 1900. D'octobre 1903 à mai 1914, il a fait la ligne Brême vers New-York et l'Amérique du Sud. Saisi par le gouvernement portugais** aux îles du Cap Vert en 1916, il est renommé Sao Vicente et effectue deux traversées Lisbonne - Açores - New York pour les Transports maritimes de l'Etat en 1921. En 1925, il devient Loanda, port d'attache Lisbonne, pour la Cia Colonial. Il sera détruit en Italie en 1938.
**Empreza Nacional de Navegação / Companhia Nacional de Navegação : Fondée 1881 à Lisbonne par Bensaude & Cia, Lima, Mayer et Ernst & Cia George pour exploiter les services vers l'Afrique. Entre 1951 et 1972 des trajets vers l’Asie portugaise ont également été faits. En 1918, l'entreprise a été reconstitué comme Companhia Nacional de Navegação. En 1974, elle a fusionné avec la société Sociedade Geral de Comercio pour former la Companhia Portuguesa de Transportes Maritimes (CPTM). La société a fait faillite en 1985 et la flotte restante a été vendue.

Informations tirées de Archeosousmarine.net