mardi 14 septembre 2010

La Bretagne de la CGT avant la Grande guerre

La Bretagne est un paquebot construit pour la Compagnie générale transatlantique. C'est le dernier paquebot d'une série de quatre sister-ships (avec La Champagne, La Bourgogne et La Gascogne) sortis des chantiers de Penhoët, tous rentrés en service en 1886. En 1895, il est équipé de chaudières neuves et d’une machine à quadruple expansion. Ses cheminées sont rehaussées, et deux mâts sont supprimés. En juin 1912, il est transféré à la Compagnie Sud-Atlantique nouvellement créée (pour plus d'infos sur la compagnie, voir notre blog). Avec cette compagnie, il dessert l’Amérique du Sud au départ de Bordeaux.
En août 1914, il est transformé en navire-hôpital. Rebaptisé Bretagne II (pour ne pas le confondre avec le cuirassé) en octobre 1916, il est ensuite utilisé brièvement comme transport de troupes en particulier avec Dakar au cours de l'année 1917.
En juin 1919, il est rebaptisé Alésia en attendant une remise en état. Il est finalement vendu à la démolition en 1923 sans jamais avoir repris son service. En décembre 1923, alors qu’on le remorquait vers les Pays-Bas, il casse sa remorque au large de Texel, dérive et coule.

La Bretagne après transformation (coll. agence Adhémar)
Eugène, le 31 octobre 1916, a envoyé cette carte postale du paquebot sur lequel il embarquait le jour même pour l'armée d'Orient. Il appartenait à la 5e section d'infirmiers de l'ambulance divisionnaire. La Bretagne avait été converti en navire-hôpital.

Fiche technique: voir French Lines