dimanche 1 août 2010

Le 17 janvier 1955 le sous-marin USS NAUTILUS navigue pour la première fois grace à l'énergie nucléaire.

Le sous-marin USS NAUTILUS premier navire à propulsion nucléaire au monde.
Le sous-marin LE REDOUTABLE premier navire nucléaire français (photos collection Alain V)

le 17 Janvier 1955,le sous marin américain NAUTILUS lance sont message historique "Underway on nuclear power"; sommes en route à l'énergie nucléaire. C'est semble-t'il, le début d'une ère nouvelle dans la propulsion des navires.

L'idée d'appliquer l'énergie nucléaire à la construction d'un moteur remonte à 1945; après la réalisation complète de la première bombe atomique, l'étape suivante était de domestiquer cette formidable énergie. Le professeur Philips Abelson conçu le principe d'un tel moteur; mais la mise en application fut l'œuvre du captain Rickover; malgré une opposition quasi générale; scepticisme des marins; opposition de l'Army et de l'Air Force; qui accaparaient les crédits; il fit triompher l'idée d'installer en priorité l'énergie nucléaire, sur les sous- marins auxquels on rendrait ainsi leur puissance.

Ce qui aida l'idée à triompher, fut le fait que l'URSS armait une formidable armada de submersibles; copiés sur le type XXI allemand, dont certains armés d'engins téléguidés. L'idée était que le meilleur adversaire à opposer à un submersible, était un congénère plus rapide et plus silencieux.

Inscrit au budget de 1951; le NAUTILUS, premier sous marin nucléaire, fut mis sur cales en 1952, lancé le 21 janvier 1954, et pris la mer le 17 janvier 1955.
En mai 1955, au cours de sa première croisière d'entraînement, il pulvérisa tous les records de vitesse, de rayon d'action et d'endurance, couvrant en plongée l'étape de New London à Porto Rico soit 1397 nautiques, en 84 heures.

Le Nautilus déplaçaient 4091 t en plongée, avait un effectif de 103 hommes; était propulsé par un réacteur 52W Westinghouse à eau pressurisée, développant 15 000 cv, il filait 20 nœuds en surface ou en plongée. Retiré du service en 1980,le NAUTILUS est conservé comme musée à Groton, Connecticut ou il avait été lancé.

Principe de la propulsion nucléaire:
Un réacteur nucléaire produit par fission de la chaleur, celle ci chauffe un circuit dit primaire qui traverse le réacteur; ce circuit primaire va transférer de la chaleur à une chaudière pour produire de la vapeur qui va circuler dans une circuit secondaire; donc n'étant pas en contact avec le réacteur; à partir de ce moment on retrouve une motorisation classique de navire à vapeur; celle ci va passer dans des turbines et alimenter des génératrices produisant de l'énergie électrique; mais c'est un navire à vapeur dont le rayon d'action est illimité.

L'avantage énorme pour un sous marin est donc la suppression de la double motorisation ; diesel pour la navigation en surface, et moteur électrique en plongée, en outre tributaire de batteries lourdes, et de faible rendement; la puissance maximum est donc disponible aussi bien en surface qu'en plongée et de manière quasi illimitée.

Le succès du sous marin NAUTILUS fut tel que l'on entrepris rapidement beaucoup de constructions de navires à propulsion nucléaire; les États Unis ont alors une très forte avance technologique grâce à une flotte de sous marins s'accroissant très rapidement; des 1960; 56 sous- marins nucléaires étaient en service ou en construction.

Dans le cadre de la compétition relative à la guerre froide, les russes ne sont pas en reste
et lancent dés le mois de décembre 1957, le brise glaces LENINE premier navire de surface à propulsion nucléaire, qui entrera en service en 1959.

En juin 1959 les États Unis lancent le premier sous marin armé de missiles balistiques Polaris; le George Washington qui entre en service fin 1959.

En 1960 les russes répliquent par leurs premiers sous marin lancent missiles; le projet 658 connu sous le code Otan de Hôtel I, il en sera construit 8 exemplaires.

En juillet 1959 les américains lancent le croiseur lourd armé en totalité de missiles LONG BEACH, qui entre en service en septembre 1961,premier navire de guerre de surface à propulsion nucléaire; en septembre 1960, les États Unis lancent le premier porte-avions nucléaire; l'ENTERPRISE en service en novembre 1961 et toujours en service en 2010.

En juin 1959 les États Unis lancent le SAVANNAH, premier navire marchand à propulsion nucléaire, il entrera en service en 1962;
En avril 1961 est lancé toujours aux USA le BAINBRIDGE qui entre en service en octobre 1962, d'abord classé destroyer lance missiles, il sera reclassé croiseur ce que justifie pleinement son déplacement de 7600 tonnes.
En décembre 1960 est lancé le premier navire nucléaire britannique, le sous-marin d'attaque DREADNOUGHT mais il est construit avec l'aide des États Unis qui fournissent l'appareil moteur; il entrera en service en avril 1963.
En septembre 1966 les britanniques lancent leur premier sous marin stratégique; le RESOLUTION qui entrera en service en octobre 1967.
Le 29 mars 1967 est lancé à cherbourg le premier sous marin nucléaire français; LE REDOUTABLE; il entrera en service en décembre 1971; il s'agit d'un sous marin lanceur de missiles balistiques à ogives nucléaire, comparable aux RESOLUTION anglais et aux LAFAYETTE américains de 1963, donc très performant, il en sera construit 6 exemplaires dont le dernier; l'INFLEXIBLE entré en service en 1985 est une version améliorée pour tenir compte des progrès techniques, et doté dés l'origine du missile M4 plus performant.

Trois navires nucléaires civils vont encore être étudiés, et mis en service. L'allemand; OTTO HAHN mis en service en 1968. Le japonais MUTSU mis en service en 1972; et le cargo brise glaces russe SEVMORPUT en service en 1988.

Après avoir ainsi lancé des ballons d'essais dans toutes les directions; il apparaît que la propulsion nucléaire n'est pas adaptée actuellement, aux navires civils, ceux ci ont tous été retirés du service, et non remplacés, parce que non rentables.

Les croiseurs et destroyers n'ont pas été remplacés eux aussi, parce que le surcout du nucléaire n'est pas justifié par des capacités améliorés par rapport aux navires équivalents à propulsion classique.

Il est indiscutable que la propulsion nucléaire donne une supériorité incontestable aux sous-marins; tous les pays qui en ont les moyens et la capacité ne construisent plus que des sous marins nucléaires.

Elle donne une supériorité moins incontestable, mais significative aux portes-avions. Les États Unis ne construisent plus que des portes -avions nucléaires; la France a construit le CHARLES DE GAULLE en utilisant des chaufferies nucléaires semblables à celles de ses sous marins stratégiques, pour limiter les coûts, mais avec l'inconvénient d'une vitesse un peu limite de 27 nœuds, et encore grâce à des hélices très performantes au prix de déboires dont la presse s'est fait l'écho.

Les russes outre les sous- marins, utilisent la propulsion nucléaire pour leurs brises glaces; l'autonomie est pour eux un facteur très important étant donné les conditions d'utilisation pendant tout l'hiver sans interruption. Leurs croiseurs nucléaires lance missiles ADMIRAL NAKHIMOV et PETR VELIKIY commencent à prendre de l'âge et ne semble pas devoir être remplacés de sitôt.

La propulsion nucléaire des navires est devenu un choix parmi d'autres, qui répond désormais à des critères précis d'utilisation, et de rentabilité.

Alain