dimanche 27 juin 2010

Navire coulé dans le port de Bruges

Navire coulé dans le port de Bruges. HMS Thétis, Iphigenia ou Intrepid?
Commentaire d'Alain : «Désolé mais le navire figurant sur la photo ne peut en aucun cas être Thétis, Iphigenia ou Intrepid. En effet, ces navires étaient trois croiseurs légers du type Apollo de 3500 t, lancés de 1892 à 1894, déclassés et qui ont bien été coulés comme blockship en 1918 comme indiqué dans l'article mais leur aspect était trés différent du navire photographié dont on aperçoit d'ailleurs les roues à aubes. Il s'agit sans nul doute d'un remorqueur ou d'un petit paquebot sabordé.»

En 1918, Zeebruges est reliée à Bruges par un canal achevé en 1908 qui ouvre la Venise du Nord sur la Manche et Mer du Nord. Ceci en fait un site d'enjeu stratégique pour l'armée allemande. Faute de port naturel dans cette région, les ingénieurs belges ont dû construire une longue jetée (môle) en forme d'arc pour protéger le port des tempêtes et de la houle. À l'époque, ce môle est le plus long au monde. L'armée allemande investit le port dès 1914 et le transforme en base de sous-marins. Le port était notamment protégé par plusieurs centaines de canons lourds répartis le long du littoral de Zeebruges à Ostende. Le môle était transformé en forteresse, protégé par un millier d'hommes.
Le port sera finalement attaqué par les Anglais le 23 avril 1918 par une attaque éclair, nom de code «opération Zo» (pour Zeebruges-Ostende). Ce raid conduit par la Royal Navy et les Royal Marines visait à bloquer l'accès depuis et vers le port, en coulant délibérément des navires chargés de béton à l'entrée du canal, empêchant ainsi son utilisation par les navires et les sous-marins allemands. Cette opération a nécessité la production d'un immense mur de fumée, et la destruction de l'accès à la jetée, grâce à un sous-marin conduit par six volontaires qui l'ont placé sous les superstructures de l'accès au môle, avant de le faire exploser.