mardi 29 juin 2010

L'incendie du Général-Slocum

L'incendie du navire touristique Général-Slocum le 15 juin 1904 a fait plus d'un millier de victimes. (Collection agence Adhémar)

Dans le supplément littéraire illustré du Petit Parisien du dimanche 3 juillet 1904, ce dessin de dernière page était accompagné de cette légende à l'intérieur: «Un grand navire d'excursions, le Général-Slocum, ayant à son bord plus d'un millier de femmes et d'enfants appartenant aux écoles du dimanche de l'église luthérienne allemande de Saint-Marc, remontait l'East River, quand le feu se déclara à l'avant du navire.
La plupart des femmes et des enfants étaient entassés à l'arrière, écoutant la musique. Un vent frais soufflant du sud rabattit la flamme sur les ponts avec une rapidité vertigineuse. En trois minutes, les ponts furent en feu, et c'est alors que se produit une épouvantable panique qui devait encore aggraver la catastrophe. des femmes poussèrent des cris, saisirent leurs enfants dans leurs bras. D'autres se cramponnèrent à la balustrade. Bientôt ce fut une sorte de vertige général, et l'on ne peut qu'attribuer à la folie subite qui s'empara des passagers la précipitation qu'ils apportèrent à se jeter dans le fleuve, alors qu'un peu de sang-froid de leur part eût permis d'opérer de nombreux sauvetages.
Quand les remorqueurs arrivèrent à leur secours, on constata qu'il était impossible de faire échouer le navire en flammes dans le voisinage, cette partie de la rivière, connue sous le nom prédestiné de Hell Gate (Porte de l'enfer), étant encaissée entre une double falaise de rochers. Il fallut amener le navire jusqu'à l'île de North Brother pour le faire échouer.
Chaque jour, on retrouve encore de nouveaux cadavres, et l'on estime à plus d'un millier le nombre des victimes de ce terrible incendie.»