vendredi 16 avril 2010

La marine italienne, gloire de l'Etat fasciste

Occi, domani, sempre… (aujourd'hui, demain, toujours)
Il nostro destino e stato et sara sempre sul mare
(notre destin est et sera toujours sur mer)


Pour les dix ans de la marche sur Rome (la marche des Chemises noires fascistes sur Rome pour installer leur chef Benito Mussolini au pouvoir), le 28 octobre 1922, la poste italienne a édité ces deux timbres représentant les grands paquebots lancé par le pouvoir pour la conquête de la suprématie maritime. Sans doute Rex, géant des mers qui ne fut pas seulement l'objet fantasmé d'une séquence fameuse d'Amarcord de Federico Fellini, mais bel et bien le rival, jusqu'à la guerre, des plus beaux fleurons de l'armement transatlantique mondial avec l'autre grand de la flotte luxueusement rénovée de l'Italian Line, Conte di Savoia. (voir Cunard, les majestés de l'Atlantique et leurs concurrents)