lundi 8 mars 2010

La sauvegarde du patrimoine maritime reste un combat de tous les instants

«Nouvelle tentative de sauvetage du paquebot SS United States» titre notre excellent confrère Mer et marine. De quoi rappeler que la sauvegarde du patrimoine est une affaire sérieuse qui coûte cher dès le début et nécessite des revenus réguliers. De quoi consoler aussi les auteurs des projets les plus sérieux et les plus farfelus qui voulaient sauver France Norway Blue Lady à tout prix et leur rappeler que pour cela il faut beaucoup d'argent, et beaucoup d'argent à perte de vue. Seuls certains ont eu du nez...

SS United States Scrap ? (à la casse ?)
s'interroge l'incontournable Maritime Matters


Le paquebot SS United States est inscrit à l'équivalent américain de l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, la compagnie NCL ne pouvait donc pas l'envoyer à la casse...
... Sauf si la coque se détériorait au point de constituer un danger pour son intégrité et donc pour le port de Philadelphie. Cela pourrait être ce qui se passe, à moins que les autorités américaines n'interviennent. En attendant la SS United States Foundation lance son (ultime ?) SOS.
Signalons dans le récent Cunard, les majestés de l'Atlantique et leurs concurrents de Gilles Barnichon, Daniel Hillion et Luc Watin-Augouard, quelques belles pages (au titre de la concurrence bien entendu) sur United States.

On trouve aussi sur YouTube nombre de films sur le big U, citons, entre autres, L'appel aux armes réalisé par un organisme de sauvegarde du patrimoine maritime.