jeudi 6 août 2009

Le cuirassé russe Orel est transformé en navire-hôpital en 1904 à Toulon

Le cuirassé russe Orel à Toulon où il a été transformé en navire-hôpital en 1904 avant de partir avec la flotte de la Baltique rejoindre la flotte du Pacifique pour la guerre russo-japonaise (voir en fin d'article).

La salle et la table d'opération.
L'une des salles-dortoirs du navire-hôpital.

La gouttière Auffret (sic) qui permet aux blessés de prendre l'air sur le pont. 
Photos Bougault pour La vie illustrée
Merci à Marc Hoffmann (Artop) qui nous a gentiment envoyé ce document.


L'étrange histoire d'Orel dans la bataille de Tsushima en 1905
La bataille navale de la Mer du Japon (bataille du détroit de Tsushima) entre les marines russe et japonaise a eu lieu les 27 et 28 mai 1905. L’amiral Togo Heihachiro avait deux fois plus de croiseurs légers et huit fois plus de torpilleurs que le vice-amiral Rozhestvenskii.
Dans la nuit du 26, la quarantaine de navires russes s’avance dans le détroit de Tsushima. Le navire-hôpital Orel était éclairé conformément aux lois internationales (et au code de la Croix-Rouge), ce qui permit à un navire japonais de repérer l’escadre russe un peu avant le lever du soleil, vers 4 h 45.
Ce n’est pourtant qu’à 14 h que le cuirassé russe Souvaroff ouvre le feu. Les japonais répliquent avec un feu plus précis et plus intense. En moins d’une heure le cuirassé russe Oslabia était coulé. A la nuit, les Russes avaient perdu la moitié de leurs cuirassés. A la faveur de l’obscurité, les torpilleurs japonais font une hécatombe. Au petit matin, les Russes n’avaient plus que cinq navires en état de combattre, encerclé par les 27 navires japonais. Nebogatoff (qui avait remplacé Rozhestvenskii, blessé sur le Souvaroff) décida de se rendre. 26 navires russes avaient été coulés, six pris par les Japonais (dont le navire-hôpital Orel*), six autres se réfugièrent dans des ports neutres et trois parvinrent à rejoindre la flotte du Pacifique à Vladivostok.
Au cours de la bataille de Tsushima, Orel fut atteint par 5 obus de 300mm, 2 de 250mm, 9 de 200mm, 28 de 150mm. Au terme de la bataille, l'Orel fort endommagé rejoignit le groupe naval du contre-amiral Nikolaï Ivanovitch Nebogatov, les équipages appartenant aux bâtiments de guerre de ce groupe (les cuirassés Orel, Empereur Nicolas Ier, Amiral général Apraxine, Amiral Senyavine et le croiseur Izumud) furent retenus en captivité.

*Le navire-hôpital russe Orel fut condamné par une Cour des prises japonaise pour avoir transporté des prisonniers de guerre valides et du matériel militaire.