mardi 12 mai 2009

Dans les haubans de Parma (1930)

Dans les haubans du grand voilier marchand (windjammer) Parma aux environs de 1930 (DR)


Maquette de Parma au musée maritime d'Åland (source)

Au début du XXe siècle, des livres ont commencé à paraître sur les derniers grands navires en acier à voiles carrées. Deux des auteurs les plus en vue dans ce genre furent Basil Lubbock au Royaume Uni et Alan Villiers, un marin australien de Melbourne.
Pour citer Alan Villiers dans son livre L'épopée des derniers grands voiliers qui décrit le voyage du Parma de Port Victoria à Falmouth en 1933 : " L'homme a perfectionné ses navires au cours des âges pour une meilleure utilisation du vent, jusqu'à atteindre la perfection et les voir dépassés par les machines ".

Le quatre-mâts barque Parma appartenait à un syndicat dirigé par Ruben de Cloux. En 1933, il réalisa un trajet record : de Port Victoria (sud de l'Australie) à Falmouth (sud Angleterre) en 83 jours. C'était l'époque de la course du grain.

Les voiliers ne transportaient pas que de la marchandise mais aussi parfois le "lest du diable". Ici, Elisabeth Jacobsen à bord du quatre-mâts Parma dans les années 1920. (source Thierry Bressol)
A propos des femmes à bord voir le livre récent d'Etienne Bernet : Les Cap-Hornières (éditions MDV Maîtres du Vent)