jeudi 8 janvier 2009

Lusitania vu par L’Illustration du 15 mai 1915

«Le vendredi 7 mai, un sous-marin allemand, qu’il a été impossible d’identifier, a torpillé et coulé, sans avertissement, le paquebot-poste anglais de la Cunard Line, à huit milles dans le sud-ouest de Kinsale, sur la côte sud de l’Irlande. Ce paquebot venant de New York, faisait route vers Liverpool, avec environ dix-neuf cents passagers et hommes d’équipage…»
Pour plus d'infos, voir Wikipedia.
Voilà comment L’Illustration du 15 mai 1915 (voir site L'Illustration) présentait en croquis et dessin «L’assassinat de douze cents passagers en pleine mer: le torpillage du Lusitania».
La guerre navale allemande (dessin de J. Simont)
«Plus de quarante enfants ont péri dans le torpillage du Lusitania… L'un d'eux, un petit bonhomme de trois ans reposait dans les bras de sa mère : quand on les recueillit, flottant sur l'eau, la mort même n'avait pas pu faire se desserrer l'étreinte»
Ce crime effroyable viole le droit des gens et les conventions de tous les civilisés. Nous portons donc contre les officiers du sous-marin allemand, contre l'empereur et le gouvernement de l’Allemagne, qui leur en ont donné l’ordre, l’accusation d’Assassinat en bloc. Verdict du jury de Queenstown

Le commencement de la catastrophe ; l'explosion produite à 2h22 par la torpille comme on la vit du pont tribord
(croquis de Oliver P. Bernard)

«Oliver P. Bernard, peintres de décors de Covent garden, survivant de la catastrophe. il était monté sur le pont après le lunch, vit le périscope du sous-marin et l’effet de l'explosion. Il prit place dans le dernier canot qui put s’éloigner.»

(croquis de Oliver P. Bernard)
«Il n’y eut pas de cris perçant, dit un des survivants. C’est accompagné d’un long gémissement que le transatlantique disparut vers les profondeurs de l’Océan.»

Lusitania coulant par l’avant, dix-huit minutes après l'explosion. (Dessin de Norman Wilkinson, d’après les indications d’un survivant, M. Thomas K. Turpin, de Victoria)

La lutte pour la vie, après l'engloutissement du paquebot.
(Dessin de S. Begg, d’après les indications d’un survivant, M. Thomas K. Turpin, de Victoria)