vendredi 7 novembre 2008

Anciens bateaux de pêche à voile du littoral belge (2/2)

Chaloupe de La Panne : La structure de ce type d'embarcation s’inspire de celle du lougre français (petit caboteur trois-mâts). La petit chaloupe était mi-pontée, elle portait une cale au milieu. Gréée en lougre, elle mesurait 10 mètres de long sur 3,25 mètres de large. En été, elle pêchait la crevette et pendant l'arrière-saison, le hareng côtier. Elle hibernait dans les dunes, à l'abri des intempéries. La grande chaloupe de La Panne était, elle, entièrement pontée et mesurait 13 mètres de long pour environ 4 mètres de large. Elle servait à la pêche au chalut en haute mer et avait Nieuport comme port d’attache.
Ces deux types de chaloupes disparurent après 1918. Pendant la guerre, la plupart avaient fuit en Angleterre et ne revinrent pas, elle furent ensuite remplacées par des smacks anglais (22 mètres par 5), plus rapides grâce à une élégante ligne plus effilée.

Schuitens de Blankenberge et Heist. Bateaux lourds et massifs, primitifs d'aspect, ils étaient construits en bordage à clins. Leur fond plat leur permettait d'échouer à marée haute sur les plages de Blankenberge et Heist. Le schuiten mesurait 12 mètres de long et 5 mètres de large. On les pontait à l'avant du mât derrière lequel se trouvait la cale et un pont arrière. La primitive voilure de lougre, difficile à manœuvrer, fut remplacer vers 1900 par un gréement de cotre, très en vogue à l'époque.
Le schuiten était le seul bateau de pêche de la côte belge équipé de dérives latérales. Le chenal de Blankenberge (1862) et, plus tard, la construction du port de Zeebrugge, furent les deux causes de la disparition des schuitens puisque l'échouage n’était plus nécessaire.
L'équipage, composé de trois hommes, pêchait la crevette à l'aide d'un chalut léger.

Dernières chaloupes à voile de la côte belge. De 1900 à 1914, l’achat de smacks anglais par les pêcheries belges les incita à faire construire des embarcations aussi rapides. Des chaloupes ne dépassant pas 20 mètres firent alors leur apparition. Après 1920, nombre d'entre-elles furent équipées de moteur tout en conservant leur forme initiale. Elles servaient à la pêche en haute mer au chalut.
Fin