lundi 20 octobre 2008

Histoires d'armements à la pêche hauturière


Vient de paraître aux éditions MDV Maîtres du Vent
(disponible dans toutes les bonnes librairies
:

Histoires d’armements à la pêche hauturière, de l’ACF à la Scapêche

de Philippe Madiot et Philippe Malpertu

Beaucoup ignore le rôle d’Intermarché dans l’évolution de la pêche française. En retraçant le parcours des bateaux qui composent ou ont composé sa flotte, Philippe Madiot et Philippe Malpertu nous racontent près d’un demi-siècle de l’histoire de la pêche hauturière française.

ACF et Intermarché ont été, à un moment donné – et c’est encore vrai de la Scapêche (Société des armements Mousquetaires à la pêche, filiale maritime d’Intermarché) – le premier armateur français à la pêche hauturière. A travers leur histoire, c’est l’histoire de l’évolution de toute la pêche française qui nous est contée. Un document inédit très largement illustré de plus de 300 photos couleur.

L’Armement coopératif finistérien (ACF) se développa à Douarnenez dans les années 1960 et pesa fortement plus de 30 ans sur la vie du port. Au début des années 1990, Intermarché cherche à investir dans la pêche. C’est alors le rachat de l’armement lorientais Lucas, puis de plusieurs bateaux de l’ACF, enfin du concarnois Nicot et de Furic Armement, situé au Guilvinec. Si, actuellement, la Scapêche possède 20 bateaux, ce furent près de 50 unités qui naviguèrent sous ses couleurs depuis 1993.
En 2005, la Scapêche fait construire trois nouveaux chalutiers de 46 mètres de long, montrant sa volonté de s’inscrire à long terme dans le secteur. Et cela à un moment où la pêche hauturière – autrefois dite «industrielle» – connaît des limites imposées par la réglementa­tion consécutive à la diminution de la ressource.
Montrer ce que furent ces armements dans leur diversité, en privi­légiant la photographie, rassembler dans un même ouvrage des bateaux, qui, par définition, naviguent en haute mer et donnent peu l’occasion d’être vu, telle est l’ambition des deux auteurs, passionnés par l’univers marin.


Philippe Malpertu, photographe passionné par les bateaux de pêche et de la vie des ports est aussi l’animateur du site Inter­net français sans doute le plus fréquenté sur ce thème (http://www.bateauxdepeche.net/) où se retrouvent tous les fans de ce type de bateaux. Il est l’auteur Bateaux en bois (Les derniers bateaux de pêche en bois français), paru également aux éditions MDV, et pour lequel il prévoit un second volume. Il anime par ailleurs plusieurs projets d’édition tendant à faire connaître les petites pêches de proximité menacées de disparition.