mardi 8 avril 2008

L'incendie de L’Atlantique en 1933


A gauche, de haut en bas : La bénédiction au moment du lancement, le paquebot quitte la cale pour gagner la mer, la chambre de navigation, un petit salon de style moderne et l’avenue centrale du paquebot.
Le 5 janvier 1933, L’Atlantique victime d'un incendie qui a pris très vite la proportion d'une catastrophe irréparable. Le plus récent paquebot de la Compagnie Sud-Atlantique (227 mètres de long, 30 mètres de large et 42000 tonnes de déplacement) se rendait au Havre pour se faire carêner quand il a pris feu au large de Guernesey. Il n’y avait pas de passager à bord.
Ci-contre, Vue singulièrement pathétique du paquebot brûlant en pleine mer, tel qu’a pu le saisir un avion qui a regagné Londres. (Téléphoto Wide-World)
Ci-dessous : Malgré le brouillard et le mauvais temps, des avions ont pu survoler l’épave en flammes, ballotée par la houle longue et creuse de la Manche. Ce superbe document qui a été transmis de Rennes à Paris par bélinographe montre la grandeur tragique de la catastrophe. (Le Petit journal, 7 janvier 1933)
Pour plus d'information, lire le passionnant Drames de la mer de Jean-Paul Ollivier (Editions MDV Maîtres du Vent)