dimanche 30 décembre 2007

Barques sur le Nil (4e épisode)

Nous avions entamé le 10 juillet dernier une série sur les différents types de bateaux qui font la vie du Nil avec un épisode sur les felouques (Bords sur le Nil). Il a été suivi, le 17 août, par des photos des palaces flottants qui font le ravissement des touristes (Morgue sur le Nil). Le 11 septembre, c’était Ça mord sur le Nil, des photos de bateaux de pêche.
Voici maintenant le quatrième épisode qui concerne les milliers de barques qui sillonnent le fleuve. Peu à peu les barques à moteur ont en effet remplacé les felouques pour les petits trajets du quotidien, en particulier, en l’absence de pont, pour traverser le Nil ou aller d’île en île.

Touristes égyptiens passant devant le mausolée de l'Aga Khan, à Assouan, au sud du pays.

La structure de la barque la plus courante est simple. Le plus important est la qualité des coussins et la décoration que chacun tente de rendre les plus attirants possibles.

A la moindre manifestation publique, le nombre de barques rassemblées sur le rivage donne une idée de son importance.

D'une rive à l'autre, les barques transportent les locaux et les touristes. Quand ce sont des Egyptiens, la barque attend d'être remplie pour partir. Les touristes, eux, se voient demander le prix fort pour une privatisation de la barque. Sur la rive opposée, on distingue des felouques et des felouques de croisière de luxe. Ci-dessous, les barques attendent d'être pleines.


Retour de l'île Eléphantine à Assouan, au coucher de soleil.

Embarcadère des ruines de Karnak, à Louksor.

Traverser le Nil est très sportif, surtout dans les roulis provoqués par les dizaines de barques à moteur qui ne tiennent pas compte de la concurrence des "petits".


C'est au port pour aller sur l'île de Philae, après le premier barrage, que le rassemblement de barques est la plus imposant.


Prochain épisode : Les bateaux de service.

samedi 29 décembre 2007

Terre de Mers

L'un de nos amis, Charles Daney, grand spécialiste des cultures des côtes françaises - et particulièrement de ce bassin d'Arcachon où il vit et sur lequel il a beaucoup écrit -, vient de se lancer dans une nouvelle aventure éditoriale. Il participe en effet au trimestriel Terre de Mers qui a l'ambition de couvrir les activités côtières du Médoc et des Landes. Côtier s'entendant au sens large puisqu'on y parle aussi bien de bambouseraie et d'hemerocallis que de vignoble bio ; d'oiseaux climatologues ou de village englouti que d'hippocampes.
En ce qui concerne le thème de notre blog, notons le sujet qui fait la couverture du numéro d'été - les bateaux traditionnels, pinasses, bacs à voile et maquerautiers qui auraient "le vent en poupe". Les communes du littoral seraient de la partie, faisant construire ces voiliers à l'identique, favorisant ainsi le retour de charpentiers de marine.
Edité par les Amis des terres d'Aquitaine - aux bons soins de Lacanau diffusion presse, ZA de la Meule, 33680 Lacanau - Tél. : 05 56 03 50 61 - terredemers@orange.fr

mercredi 26 décembre 2007

Prix du livre et du film Corderie royale-Hermione 2007

Prix du livre et du film Corderie royale-Hermione 2007 porte le nom des deux associations qui font revivre l'ancien arsenal maritime de Rochefort (Charente-maritime).
Attribué tous les ans. Il récompense un livre explorant avec talent et originalité les « mondes de la mer », quelque soit le genre du livre ou le lectorat visé (la démarche pourra être littéraire, journalistique, universitaire, etc.).
Cette année, c'est Le Retour d'Anna Enquist, publié chez Actes Sud en 2007 qui est le lauréat du prix du livre. Il s'agit de la vie romancée de la femme de l'explorateur James Cook.

Le grand prix spécial est attribué à Arg-Vag, voiles au travail
en Bretagne atlantique (tome 4), un ouvrage collectif dirigé par Bernard Cadoret aux éditions du Chasse-marée en 2007.
Les enfants esclaves de Daniel Grandclément est le lauréat du prix du film.
Une mention spéciale a été attribuée au film Femmes du large de Samuel Lajus et Michel Ismaël.
Plus d'infos dur le site de la Corderie royale.

Recherche d'anciens des Chantiers de Saint-Nazaire

Je recherche, pour le livre
Histoire de France par la maquette
à paraître en juin 2008 aux Editions MDV, des anciens des Chantiers de Saint Nazaire ayant cotoyer des maquettes d'étude du paquebot France selon les deux photos jointes
(Clichés Ecomusée de Saint-Nazaire).
Il y avait : 4 maquettes des compartiments machines et chaudières au 1/25e, Une maquette de présentation du paquebot au 1/50e sans œuvres vives, Une maquette de l'écubier d'étrave pour la 3e ancre.
Je recherche aussi des informations sur une maquette d'un groupe turbo réducteur de la Compagnie Electromécanique (CEM)
Vous pouvez me joindre à mfebvay@wanadoo.fr ou, par courrier,
Claude Febvay, 7 chemin des Gouttes, 28400 Nogent le Rotrou
Merci pour votre aide et meilleurs vœux 2008

samedi 22 décembre 2007

Revue de presse du 22 décembre 2007

Au sommaire de cet article
- Le site de la semaine : La flotte de Napoléon III
- Annales du patrimoine de Fécamp
- Les vingt ans de Sovereign of the Seas
- La banque de données de l’association French Lines s’élargit
- Les écrivains de marine fêtent les 150 ans de Joseph Conrad
- Les secrets des Vikings
- Un paquebot tracté par une voile
- Deux géants des mers illuminent la ville
- Nouvelles des îles Kerguelen
- Les belles de Quiberon
- Pléthore de touristes (doit-on s’en réjouir ?)
- Puntland, le royaume des pirates
- Un pétrolier pour combattre les marées noires
- Enquête européenne sur l’avenir de la construction navale

Le site de la semaine :


Bonne nouvelle pour notre ami Alain Clouet, de la Société française d’histoire maritime, son site sur la flotte de Napoléon III va devenir un livre en 2008.

Les écrivains de marine fêtent les 150 ans de Joseph Conrad

C’est Bernard Giraudeau, lui-même écrivain de marine, qui a prêté sa voix à Joseph Conrad, au cours d’une réunion de l’Association des écrivains de marine, à bord de La Boudeuse, amarrée en face de la Bibliothèque nationale à Paris. En lire plus.

Annales du patrimoine de Fécamp n°14
Cette revue essentiellement consacrée à tout ce qui touche à la capitale du pays cauchois et à ses environs, publie dans ce numéro une intéressante étude sur Fécamp dans la guerre et donne à connaître une photo inédite d'Hitler en pays cauchois. Mais elle n’oublie pas que Fécamp est un «port de mer qui entend le rester» comme le disait le Général.


















Dans cette livraison, l'article «Les voiliers morutiers métropolitains durant la Seconde Guerre mondiale» nous rappelle qu’un grande partie de la flotte morutière fonctionnait encore à la voile et que, pendant le conflit, la pêche a continué… du moins jusqu’au blocus de Saint-Pierre.
• Association Fécamp-Terre neuve
27 boulevard Albert 1er
76400 Fécamp





Les vingt ans de Sovereign of the Seas


C’est en décembre 1987 que le plus gros paquebot du monde de l’époque est lancé. La croisière ne cessait de gagner des adeptes, les paquebots offraient désormais l’espace et le confort, et leur taille leur permettait de séduire un nombre croissant de croisiéristes.
Sovereign of the Seas, construit en France aux Chantiers de l’Atlantique pour la Royal Carribean Cruise Lines (RCCL), fut le premier à atteindre les dimensions d’un géant. C’est, sans conteste, le précurseur et le modèle de toutes ces grandes unités qui sillonnent maintenant le monde, une somptueuse vitrine de l’architecture et des emménagements que l’on trouve maintenant à bord de la plupart des paquebots modernes.
A lire sur Mer et marine qui prépare un dossier sur le A29 et le challenge technique et humain et le tournant qu’il a représenté pour la construction navale nazairienne.
Pour en savoir plus : Sovereign of the Seas,
de Daniel Hillion (éditions MDV - Maîtres du Vent)

La banque de données de French Lines s’élargit
L’Association French Lines s’est engagée dans la constitution d’historiques des navires de la marine marchande française. Les récits de carrière sont établis à partir des sources bibliographiques de référence, croisées avec les informations extraites des archives conservées dans le centre du Havre.
Chaque année, cette base s’étoffe de nouveaux historiques. Aujourd’hui, plus de 200 nouvelles fiches viennent d’y être ajoutées. Chaque navire des Messageries Maritimes a maintenant la sienne. Au total, ce sont 915 navires qui sont représentés, 409 pour la Compagnie des messageries maritimes et 506 pour la Compagnie générale transatlantique.

Les secrets des Vikings
Le courrier de Mantes publie une série d’articles sur le climatologue Janusz Kurbiel et son épouse qui ont navigué pendant six mois dans le Grand Nord. C’est l’aboutissement provisoire de trente ans d’études pour percer le mystère des Vikings et particulièrement de leur art de la navigation. Ils essaient de répondre aux questions posées par les sagas : Comment les Vikings ont-ils pu sillonner un des océans les plus durs du globe, sur des bateaux non pontés et sans instruments, découvrir et s’établir à partir de la Norvège aux îles Féroé, en Islande, au Groënland et enfin atterrir en Amérique cinq cents ans avant Christophe Colomb ?

Un paquebot tracté par une voile
Le Beluga Skysails, premier cargo à voile, vient de se lancer du port de Hamboug ce week-end pour une traversée de l’atlantique, redonnant le sourire aux écologistes qui ne voient guère d’avancée dans ce domaine ! (voir article suivant).
A lire sur le site de Miwim
















Deux géants des mers illuminent la ville

Les nouveaux navires Costa, prévus début 2009, disposeront d’une puissance électrique capables d’illuminer une ville de plus de 100 000 habitants...
Plus sur Partir en croisières.

Nouvelles des îles Kerguelen

Sur un blog de Liberation.fr, le représentant de l’Etat livre ses commentaires à l’occasion de la viste du Marion Dufresne. Un blog souriant sur la vie dans ces îles de l’extrême.

Les belles de Quiberon
Sur le site de Plisson, suivez les huîtres de Quiberon, de leur dragage à bord du Dauphin au chantier où elles sont préparées pour finir dans votre assiette à Noël.Pléthore de touristes (doit-on s’en réjouir ?)
Sur le site des Nouvelles calédoniennes, on apprend que l’île des Pins (Nouvelle-Calédonie) recevra plus de dix mille croisièristes pendant ces fêtes 2007, faisant travailler à plein régime «Les bus, les vélos électriques et les canoës...» Pacific Dawn et ses 2 730 passagers, Pacific Sun (2 590 personnes), Sun Princess (3 000 passagers), Pacific Star… Rappelons que la population de l’île est inférieure à la capacité d’un seul de ces bateaux. Quoi d’étonnant alors que l’anglais soit devenu la langue la plus parlée ! Espérons que cela ne durera que le temps de Noël.

Puntland, le royaume des pirates
Sur le site du Figaro, un excellent article sur l’Etat séparatiste du Puntland (nom tiré de celui du royaume mythique de Punt). A son corps défendant, sans doute, cet Etat de la corne de l’Afrique est devenue le refuge des pirates et des trafiquants d’émigrants. Les premiers arraisonnent, à partir de petites embarcations rapides, les navires marchands de la mer Rouge ; les seconds, embarquent sur des boutres surchargés les candidats à l’émigration clandestine, n’hésitant pas à les jeter à la mer quand ils sont poursuivis par les garde-côtes yéménites.


Un pétrolier pour combattre les marées noires

Sur le site de veille technologique internationale du ministère des affaires étrangères on annonce le Galp Marine, navire privé sous contrat qui appartient à la société portugaise du même nom, chargé de l’approvisionnement en carburant d'autres navires. Cette «station service mobile» officie entre Sines et Lisbonne. Cependant, l’agence européenne peut, au terme du contrat passé avec GALP, le réquisitionner à tout moment avec un délai maximum de 15 heures pour qu’il intervienne sur le lieu d’une marée noire. Grâce à ses barrières flottantes, ses bras latéraux et ses pompes, il peut récupérer 3000 tonnes d’hydrocarbures ou de dérivés à chaque intervention.

Enquête européenne sur l’avenir de la construction navale
Le rachat sud-coréen d’une minorité de contrôle d’Aker Yards inquiète les autorités européennes. La Commission européenne se donne jusqu’au 15 mai 2008 pour «apprécier les éventuels effets anticoncurrentiels sur le marché des navires de croisière», qui compte seulement «trois grands acteurs dans le monde entier, dont Aker Yards».
Lu sur Le blog finance.

mercredi 19 décembre 2007

Image du jour

Brigantin de commerce armé en guerre, 1760, Echelle 1/275°, carafe 0,70 l.
Montage classique du bateau en bouteille en flacon vertical. Bois "précieux, sculptures ivoire, personnages fil de cuivre, mer en Sintofer.
Source : J.C. Ventre, club de modélisme Mandréen, Hôtel de ville, 83430 Saint-Mandrier.
Rappel : Bouteilles à la mer, la tradition du bateau en bouteille de Max Truchi est de nouveau disponible (Editions MDV).

mardi 18 décembre 2007

Le drapeau noir flotte sur la pêche

Intervention de Maîtres du Vent sur le site de L'internaute.
L'internaute Mer et Voile propose à tous de participer sur le thème "Votre plus beau port".

vendredi 14 décembre 2007

Revue de presse du 15 décembre 2007

Au sommaire de cet article :
- Carambolage sur le pont du vraquier
- Quelques photos du
Belem
- Plus assez de marins à bord en Nouvelle-Zélande

- Costa
règne sur la Méditerranée

- Les ballots à la dérive

- Le Havre, port d'escales

- Nos pilotes de l'aéronaval cherchent tous les moyens pour s'entraîner


Sur votre agenda
Jusqu'au 21 janvier 2008
Exposition des œuvres de 42 peintres officiels de la Marine sur le thème « le port ».
En parallèle, 126 peintres présentent des paysages maritimes. Invités : les peintres de Marine belges qui présentent leurs travaux.
L'institution des peintres de Marine a été définie par un décret d'avril 1981 mais leur histoire remonte à Richelieu. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Net Marine. Vous y trouverez également des pages sur les écrivains de Marine, une institution créée en 2003.
Musée de la marine, 17 place du Trocadéro, Paris.
Tél. 01.53.65.69.53. Internet : www.musee-marine.fr

Le site de la semaine
L´association Médecine Voile Aventure
Sur ce site, vous pourrez suivre le voyage en bateau de trois jeunes médecins qui ont décidé de partager leur grande aventure avec des enfants... Rendez vous dans leur journal de bord interactif!


Carambolage sur le pont du vraquier


Dimanche dernier, le vraquier Krokus a été pris dans la tempête. Les camions stockés sur son pont ont été balayés par les vagues. L'occasion pour les marins de l'Abeille Bourbon de prendre une série de clichés impressionnants rapporte Mer et Marine.

Quelques photos du Belem

Le site L'internaute Mer et Voile propose quelques photos de notre cher Belem, avec beaucoup de clichés de détails.


Plus assez de marins à bord en Nouvelle-Zélande
La Royal New Zealand Navy pourrait devoir garder ses navires au port parce qu’elle n’a pas assez de techniciens spécialisés pour naviguer en haute mer, indique Le portail des sous-marins

Costa règne sur la Méditerranée

L'entrée du président de Costa Croisière dans le "Club 33" des personnages les plus influents du monde du tourisme ne fait que reconnaître son rôle moteur dans le développement des croisières, particulièrement en Méditerranée. Lire l'article de Partir en croisière.

Les ballots à la dérive

Il vaut mieux en sourire... 34 conteneurs auraient été perdus dans le tempête du week-end. Tabac à rouler ou ananas frais ne sont pas perdu pour tout le monde sur les côtes bretonnes. Pour oublier un temps le grand danger que représentent pour la navigation marchande et les courses au large, toutes ces épaves originales et, par exemple, les 187 ballots de bois partis à la dérive. A lire sur Kavadenn.com

Le Havre, port d'escales

50 escales et 78000 passagers, ce sont les meilleurs chiffres depuis dix ans. Les Havrais, attachés à cette activité de leur port, retrouvent un semblant de sourire ! Lire infoceane.com.

Nos pilotes de l’aéronaval cherchent tous les moyens pour s'entraîner





Grande première : les avions français vont évoluer sur un bâtiment américain. Six Rafales Marine de la flottille 12 F de Landivisiau (Finistère) accompagnés de deux bimoteurs Hawkeye de la 4 F devraient s'entraîner
sur le USS Roosevelt. Lire Breizhoo.fr.
Faute de porte-avions opérationnel, Le Charles de Gaulle est immobilisé pour son premier grand carénage, la marine cherche tous les moyens pour entraîner ses pilotes.
Ainsi, un pont d'envol a été dessiné à taille réelle (12000 m2) sur le tarmac de la base de Landivisiau. Lire Mer et Marine.
Se pose de nouveau la question épineuse d'un second porte-avions pour la Royale.

jeudi 13 décembre 2007

Sur votre agenda

Dans le cadre des MARDIS DE LA MER ET DES FRANÇAIS
organisés par l’Institut Français de la Mer (IFM) et le Centre d’Études de la Mer de l’Institut Catholique de Paris (CETMER)

Prochaine soirée-débat :
MARDI 18 DÉCEMBRE 2007 - 17 H 30 - 19 H 30
GRAND AMPHI Institut Catholique de Paris
21 rue d’Assas - 75006 Paris

L’avenir du littoral

Par Yvon BONNOT, Président de l’Association nationale des élus du littoral, maire de Perros-Guirrec
et Jean-Pierre LOZATO-GIOTARD, directeur du Pôle d’ingénierie touristique des territoires, professeur à l’Institut catholique de Paris

mardi 11 décembre 2007

Sélection de livres pour vos cadeaux de fin d'année

Pour ces fêtes de fin d'année, pour faire un cadeau ou vous faire un cadeau, si vous possédez déjà tous les titres de notre catalogue, allez donc jeter un coup d'œil sur le site www.librairiedelamer.com, cela fourmille d'idées (et vous pouvez acheter en ligne). Bon vent !

Les murales des quais de Funchal (suite 1)

Bateau polonais ou équipe de foot brésilienne ? Qui a une idée ?

Nous continuons ici notre revue de ce que contiennent les peintures murales de Funchal, entamée le 23 novembre dernier, tentant un rapprochement entre les dessins des quais du port principal de Madère et les informations trouvées sur Internet concernant les navires croqués par leurs passagers ou équipiers. La première de cette série nous parle du Jeanie Johnston, du MV Tridens, du Cemil Taman...

Sur cette photo, nombre de bateaux sont évoqués au milieu de grafitis. L'un d'eux, avec les lettres de NAUTICAL, forme la phrase : Navigators Are Usually Trained In Collecting Attractive Ladies (les navigateurs sont généralement entraînés à collectionner les jolies femmes, tout un programme, il est vrai que Funchal est une pause dans une longue traversée.)

MV Tridens, bateau de pêche hollandais de 73 mètres.
MV Cemil Taman, cargo polyvalent turque de 94 mètres, construit en 1978.
(source : Navegando.info)

Le Jeanie Johnston actuel est la réplique à l'identique d'un voilier ayant servi à emmener les immigrés irlandais vers l'Amérique, il y a plus de 150 ans, pendant la Grande Famine. Entre 1848 et 1855, le Jeanie Johnston, construit au Québec en 1847, avait emmené plus de 2500 immigrants vers le Nouveau Monde. Devenu cargo anglais, il coulera en 1958, tous les passagers étant secourus par le Sophie Elizabeth. Les recherches pour construire sa réplique débuteront en 1993. Il sera mis à l'eau en 2000, pour le nouveau millénaire.
Gréement : Trois-mâts barque - Coque : bois - Année de lancement : 2000 - Construction : Blennerville Shipyard, Tralee, Irlande - Longueur hors tout : 45 mètres - Voilure : 645 m² - Tirant d'eau : 4,10 mètres - Propriétaire : Etat Irlandais - Port d'attache : Tralee, Irlande
Source : site des Amis des grands voiliers
Quebec shipbuilder John Munn built the Jeanie Johnston in 1847. He loaded the barque with timber and sailed to Liverpool where the cargo was sold and the vessel surveyed by Lloyds before being sold to a Tralee merchant, Nicholas Donovan. Donovan used the vessel to import timber from North America to Europe. On the return voyages to the USA and Canada Jeanie Johnston carried passengers from Tralee. During the 1840's and 1850's Ireland was devastated by famine and disease resulting in mass emigration, often under horrendous conditions aboard "coffin ships". While large numbers of emigrants died on these coffin ships, the Jeanie Johnston never lost a soul, despite carrying an average of 200 people on voyages of approximately 47 days. In all Jeanie Johnston carried over 2,500 people on 16 voyages to North America. Jeanie Johnston, and hundreds of vessels like her, represent an important part of Ireland's heritage and their legacy can be seen to this day in North America and around the world. In the late 1990's, to commemorate the 150th anniversary of the Famine, the people of Tralee undertook to build a replica of the Jeanie Johnston and sail her to North America as an envoy to the descendants of all the people who sailed there on famine ships and to remember those who did not survive the journey.
More informations on
Jeanie Johnston official site.

Murales de Funchal (suite)

Gréement : Trois mâts barque. Année de lancement : 1906. Construction : Werft AG Weser Bremen, Brême, Allemagne. Longueur hors-tout : 62,60 mètres. Tirant d'eau : 4,90 mètres. Voilure : 1 010 m². Propriétaire : Deutsche Stiftung Sail Training. Port d'attache : Bremerhaven, Allemagne (source : Amis des grands voiliers)
Trois-mâts barque en acier, l’Alexander Von Humboldt est reconnaissable à ses voiles vertes. Il a pour port d’attache Bremerhaven.
Mis à l’eau à Brême en 1906 sour le nom de Sondeburg, il est le premier d’une série de quatre sister-ships. Il sert comme bateau-feu dans les eaux de la Baltique. Il est renommé Kiel en 1945. En 1957, une collision avec un bateau finlandais lui occasionne de nombreux dommages. En 1959, il est remis à l’eau après avoir été réparé et modernisé. Cependant, en 1986, sa carrière de bateau-feu prend fin avec la généralisation des feux automatiques.
Converti en windjammer (grand voilier), il reprend le large en 1988 avec ses voiles vertes, aux couleurs du principal sponsor du bateau : Beck, brasseur de Brême ! La fondation DSST (Deutsche Stiftung Sail Training, site en allemand comprenant de jolies photos) s’occupe du navire qui sert de bateau école pour les jeunes. Il est rebaptisé Alexander von Humboldt, en référence à l’explorateur, géographe et naturaliste allemand (1769-1859), fondateur de l’Université de Berlin et célèbre pour ses observations sur les Amériques latines.
En 1998, le navire part sur les traces de l’explorateur dans les eaux d’Amérique du Sud et traverse l’Equateur pour la première fois de sa carrière. Le navire effectue un périple de 204 jours avec quasiment que des jeunes navigateurs sur le pont !
Source : Site de la ville de Cherbourg
Il existe un paquebot de croisière qui porte le même nom, pêché sur
le Blogue dos navios e do mar
de Luis Miguel Correia, un écrivain de marine portugais.
Son site est intéressant et le personnage ne manque pas
d'humour quand il s'insurge contre les "portadores do Sindroma da Ignorância Compulsiva Maritimo-cultural", les porteurs du syndrome d'ignorance compulsive maritimo-culturel, les ennemis des navires et de la mer qu'il menace de jeter par dessus bord !

Continuons notre découverte des voiliers-écoles puisque les murs de Funchal semblent en attirer les dessins.La barque à voiles carrées Gunilla a été lancée comme cargo aux chantiers d'Oskarshamn en 1940 et a navigué dans les eaux suédoises jusqu'en 1997.
The square-rigged barque Gunilla was originally launched as a cargo vessel at the Oskarshamn Shipyard in 1940 of pre-war, top-quality steel and she navigated Swedish waters until 1997.
Elle est aujourd'hui utilisée une grande partie de l'année par un lycée de la mer qui procure à ses étudiants une formation originale.
Today, the ship is chartered by "Den Seglande Gymnasieskolan" (The Sailing Upper-Secondary School) for a greater part of the season. This sailing school represents an educational program which combines theory and practice in a new, exciting concept for
students. Source : site officiel

Voici un autre navire-école, Fryderyck Chopin est un voilier polonais, conçu par Zygmund Choren comme un navire-école, lancé en 1992 dans les chantiers Dora, à Gdansk, en Pologne. Il a été récemment acquis par le West Island College (Nouvelle-Ecosse, Canada) pour développer son programme d'éducation à bord.
Fryderyk Chopin is a Polish sailing-ship, designed by Zygmund Choren, launched in 1992 in the Dora Shipyard, Gdańsk, Poland. She was recently acquired by West Island College (Nova Scotia, Canada) to expand their Tall Ship educational program - Class Afloat.


A suivre...