jeudi 31 mai 2007

Le rendez-vous favori des écrivains de la mer

Daniel Hillion, ancien président du salon du Livre maritime de Concarneau ne manquerait pour rien au monde un festival dans lequel les livres de marine sont à l’honneur. C’est donc avec sa bonne humeur légendaire qu’il est venu à Étonnants Voyageurs dédicacer ses livres, et particulièrement France Norway, sur le stand de MDV Maîtres du Vent.







Sur la photo ci-dessous, Daniel Hillion est entouré des animateurs du stand MDV Maîtres du Vent - Vilo




De nombreux autres écrivains maritimes étaient également présents.



Ainsi, Jean-Michel Barrault, journaliste et écrivain, fondateur de la Solitaire du Figaro, entre deux dédicaces de son dernier livre, Pirates des mers d’aujourd’hui, découvrait L’Atlantique à l’envers, le livre de son ami Patrick de Kersaintgilly paru aux Edtions MDV Maîtres du Vent.




Jean Bulot de son côté dédicaçait Erika, plus jamais ça, son dernier livre.

Voyage en Russie (3) - Le canal Volga-Baltique

Le canal Volga Baltique est une succession de voies navigables naturelles aménagées et de créations artificielles. Il comprend successivement, du nord au sud :
- la Volga (le plus long fleuve d’Europe, qui prend sa source au nord-ouest de Moscou et se jette dans la mer Caspienne). On la voit ici traversant la ville de Iaroslav, au sud du lac de Rybinsk.



- le lac artificiel de Rybinsk (d’une surface de 4 500 km2, sa création a nécessité l’inondation d’environ 700 villages et le déplacement d’une importante population). Le cliché montre les vestiges de l'église d'un ancien village englouti.



- la rivière Sheksna,
- le lac Blanc (qui est, lui, une formation naturelle et dont la surface est de 1 400 km2),
- la rivière Kovja,
- le lac Onega (second lac d'Europe avec une surface de 10 000 km2),
- la rivière Svir (longue de 215 kilomètres, elle relie les deux plus grands lacs d'Europe et est le siège de plusieurs centrales hydroélectriques installées à l'époque stalinienne),
- le lac Ladoga (sa surface de 18 000 km2 en fait le plus grand lac d'Europe),
- le fleuve Neva qui se jette dans la Baltique. Voici la forteresse de Petrokrepost qui en garde l'embouchure sur le lac Ladoga,



et, enfin, la Neva au pied des colonnes rostrales et du musée de la Marine à Saint Petersbourg.



Nous vous présenterons prochainement les clichés de différents navires rencontrés au cours de ce voyage.
GB.

Quelques photos du Belem à l'escale à Saint-Malo, fin mai 2007









Voyage en Russie (2) - Moscou : la Gare Maritime du Nord

Située dans un vaste parc qui accueille de nombreux promeneurs au nord-ouest de Moscou, la gare maritime du nord est le point de départ des croisières fluviales vers la Volga et le nord du territoire.



Construite entre 1933 et 1937, elle représente la halte moscovite sur le canal qui lie Moscou à la Volga. La construction de ce canal fut décidée par Staline afin de remplir deux buts :
- améliorer l’approvisionnement de la capitale en eau,
- relier la capitale aux cinq mers du pays (Azov, Caspienne, Noire, Baltique, Blanche).



Les travaux de construction de ce canal, long de 128 kilomètres, furent effectués par des prisonniers dont beaucoup périrent au cours des travaux. Au total, ce seront 11 écluses, 8 centrales hydrauliques, 5 stations de pompage, 15 ponts et 2 tunnels qui seront réalisés.

Les façades de la gare maritime sont ornées de plusieurs fresques représentant les grandes innovations maritimes soviétiques mises en avant par le régime politique de l’époque. Ici, le détail de la fresque représentant un brise glace.

mercredi 30 mai 2007

Voyage en Russie (1)

De retour de Russie, nous allons vous proposer au cours des jours qui viennent plusieurs articles sur le thème de la croisière fluviale, les bateaux utilisés, ceux rencontrés, les installations diverses... Commençons tout de suite avec ce cliché pris lors d'une escale en Carélie :



Une nouvelle fois, nous vous invitons à participer à cette publication.

GB.

Etonnants Voyageurs 2



Il a fallu toute la bonne humeur de la charmante hôtesse de Babouji pour affronter sereinement l'annulation de la troisième journée du salon pour cause de tempête.
Ici, Annabel est en conversation avec Daniel Hillion à propos de son livre France Norway (paru en octobre 2006 aux éditions MDV) qu'il est venu dédicacer au festival de Saint-Malo.

mardi 29 mai 2007

Etonnants Voyageurs 2007


Les éditions Maîtres du Vent (MDV) étaient cette année, du 25 au 28 mai, à Saint-Malo pour le festival Etonnants Voyageurs.
Il s'agit là de l'un des plus sympathiques salon du livre que je connaisse. Grâce à sa situation, d'abord, au bord du bassin où était accosté le mythique Belem. Par son ambiance ensuite, assez éloignée du chichiteux snobisme du salon du livre de Paris.

Patrick de Kersaintgily et Daniel Hillion étaient venus dédicacer leurs livres.


Patrick de Kersaintgily présentait son premier livre L'Atlantique à l'envers, tout frais sorti de l'imprimerie, dont voici la présentation en quatrième de couverture :
Le plaisancier ordinaire, même hauturier, cherche les mers chaudes, les vents modérés, les escales confortables, et se complaît dans les satisfactions balisées d’itinéraires paisibles. Patrick de Kersaintgilly n’est pas un plaisancier ordinaire. Son choix est de s’aventurer dans les exploits les plus risqués, dans les latitudes les plus inclémentes, dans les tempêtes et les eaux glaciales du Grand Nord, parmi les glaces et les icebergs. Il y trouve aussi des joies rares « qu’aucun terrien ne connaîtra jamais ».
À son retour, chacun est curieux de savoir. Voici donc le récit d’une navigation exceptionnelle, un tour de l’Atlantique via l’Islande, le Groenland, Terre-Neuve, en compagnie de son fils, de ses frères, d’un fidèle équipier et même en solitaire. L’évocation est d’autant plus impressionnante que les péripéties, parfois dramatiques, sont relatées sans forfanterie, avec la modestie qui est le propre des vrais marins. Car Patrick est un vrai marin. Mieux encore : un homme de mer.
Ces pages le disent et le prouvent. Elles sont aussi un hommage à son voilier, compagnon de onze ans de bourlingue…


lundi 14 mai 2007

Ports groenlandais

D'autres vues portuaires...
Retournons vers le Nord avec ces clichés de ports du Groënland...

... à Sisimiut


... et le port colonial (ainsi nommé car premier port installé à l'arrivée des Vikings) de Nuuk, la capitale groenlandaise. Il n'est plus qu'un musée et un lieu de promenade, maintenant remplacé par le port commercial dans lequel nous avons vu le navire SARFAQ ITTUK (cliché publié il y a quelques jours).



GB

Côte libanaise : Byblos

Voici quelques clichés de retour du Liban : c'est Byblos (Jbeil en arabe), 37 km au nord de Beyrouth. Ancien port phénicien, cette ville est habitée de manière continue depuis environ 7000 ans. Il existerait des traces d'un village de pêcheurs du néolithique vers -7000.

Les restaurants du port affichent une certaine humilité (jetez un oeil à la pancarte) :

Les ruines surplombent le port : colonnes romaines, murailles phéniciennes. Plus loin on trouve des fortifications perses et la citadelle des croisés.

AM.

Gilles Barnichon

Gilles Barnichon, médecin né en 1958, est aussi diplômé de médecine maritime. Passionné de marine marchande, il est membre de la World Ship Society.
Écrivain fécond, avec Didier Noirel, il a rédigé
Car ferries construits en France (ouvrage couronné par l'Association des Amis des Paquebots) et, avec Stéphane Zunquin, La flotte SNCF et les car-ferries français. Il est également l'auteur, avec Pierrick Roullet, de l'histoire du paquebot De Grasse. Enfin, il a relié ses deux pôles d'intérêt – médecine et histoire des navires – en écrivant, après deux ans de recherches dans les archives de la Marine nationale, Les navires hôpitaux français au XXe siècle (ces titres sont tous disponibles aux éditions MDV).
Depuis, il a encore écrit, fin 2006, Navires spécialisés et, fin 2009, en collaboration avec Daniel Hillion et Luc Watin-Augouard, Cunard, les majestés de l'Atlantique et leurs concurrents, tous les deux publiés également aux éditions MDV Maîtres du VentIl vient de faire paraître Brise-glace du passage du nord-est et de la Baltique.





mercredi 9 mai 2007

Au sujet d'une Garde Cote Européenne...

Dans le livre "Navires Spécialisés" publié en novembre 2006 par notre maison (voir le lien "catalogue"), nous évoquions la possibilité d'une Garde Côte européenne. Voici la position de Monsieur Sarkozy sur ce sujet, telle qu'elle est retranscrite sur le site www.meretmarine.com :

"Je pense que la réponse ne peut être que négative dans l'immédiat. Ce modèle, qui est celui des Etats-Unis, présente tous les avantages de l'unicité de commandement et d'organisation, mais il ne peut s'appliquer que si le corps ainsi constitué est militarisé, compte tenu des conditions de son engagement dans des missions de coercition et de dissuasion dans les eaux internationales au large. Un tel modèle ne me semble pas pouvoir émerger en Europe pour l'heure."

dimanche 6 mai 2007

Bateau de sauvetage à Malte

Le GARIBALDI, de la protection civile de Malte, entre dans la catégorie des navires spécialisés que nous évoquons régulièrement. Il cumule les fonctions de sauvetage, lutte contre l'incendie...

On le voit dans le port de La Valette au cours de l'été 2005.

mardi 1 mai 2007

Groenland

Beaucoup plus au Nord cette fois, voici un cliché montrant SARFAQ ITTUK, l'un des navires qui assure le trafic le long de la côte ouest du Groenland. Il a été construit en 1992 pour l'Arctic Umiak Line.

Le Havre

Retour en France parmi d'autres navires spécialisés, voici CHEF DE CAUX, le baliseur récemment mis en service au Havre.